Afrique

Coopération militaire : le Mali reçoit quatre hélicoptères russes et vante le partenariat avec Moscou

Chargement du lecteur...
Le Mali réceptionne 4 hélicoptères blindés russes de Type Mi -171 à l’aéroport international Président Modibo Keita-Sénou le 1er octobre 2021 (sources Forces armées maliennes).

Les autorités maliennes annoncent la réception de quatre hélicoptères militaires fournis par la Russie ce jeudi. Cette livraison intervient dans un moment de grande tension avec la France, qui s'inquiète notamment des liens du Mali avec la société russe privée Wagner.

C'est le ministre malien de la Défense, le colonel Sadio Camara qui a annoncé la nouvelle. Le Mali vient de recevoir quatre hélicoptères militaires fournis par la Russie. Le colonel s'est félicité de cet accord en assurant "la fiabilité et le sérieux de ce partenaire qui nous a toujours donné satisfaction"

Hélicoptères russes au Mali : "il y a certainement un hasard de calendrier"

Chargement du lecteur...

Une livraison de 4 hélicoptères par la Russie

"Nous sommes ici ce soir pour réceptionner quatre hélicoptères de type Mi-171, des armes et des munitions. Les armes et les munitions sont offertes par la Fédération de Russie. Les quatre hélicoptères, neufs comme vous pouvez le constater, ont été entièrement acquis sur le budget national", a expliqué le colonel Camara dans une vidéo authentifiée par l'AFP.

Embargo sur les armes en Afrique : la Russie bloque le renouvellement de plusieurs groupes d'experts de l'ONU

Ces hélicoptères de combat ont été acquis grâce à la coopération entre la fédération de  Russie et notre pays", ont communiqué les Forces Armées Maliennes (FAM) sur leur page Facebook.

Un contrat "gagnant-gagnant" ?

Selon le colonel Sadio Camara, ces livraisons sont le fruit d'un contrat signé en décembre 2020 et entré en vigueur en juin 2021.

"L'extrême rapidité de l'exécution de ce contrat montre la fiabilité et le sérieux de ce partenaire qui nous a toujours donné satisfaction dans le cadre d'échanges gagnant-gagnant", a souligné le ministre.

Cette livraison intervient à un moment de grande tension avec la France, ex-puissance coloniale et partenaire historique. Comme de nombreux pays africains et européens, Paris s'inquiète d'un possible recours du Mali aux paramilitaires du groupe privé russe Wagner. La société privée russe, qui propose des services de sécurité, n'est pas officiellement reconnue par Moscou.  

Mali : Macron qualifie de "honte" les propos du premier ministre sur un "abandon" par la France

Mali : un possible report des élections