Afrique

Coronavirus en Afrique : des footballeurs au grand cœur... ou presque

L'ancien joueur ivoirien de football Didier Drogba en visite à Pyla (Chypre), zone tampon des Nations unies, le mardi 19 mars 2019
L'ancien joueur ivoirien de football Didier Drogba en visite à Pyla (Chypre), zone tampon des Nations unies, le mardi 19 mars 2019
© AP / Petros Karadjias

Les footballeurs sont érigés en modèle par des millions de supporters à travers le monde. Leur attitude est scrutée avec attention, particulièrement en ces temps de crise liée au coronavirus. En Afrique, des grands noms apportent leur contribution pour lutter contre la pandémie, à l'instar de l'Ivoirien Didier Drogba ou de l'Égyptien Mohamed Salah. À l'inverse, le Togolais Emmanuel Adebayor est au cœur d'une polémique pour avoir affiché publiquement son refus de participer à cet effort contre le Covid-19. Comment réagissent les stars du ballon rond sur le continent ? Tour d'horizon.

Il paraît déjà si loin le temps où des millions de supporters de football n'avaient d'yeux que pour les exploits de leurs joueurs et équipes préférés. Depuis l'arrêt des compétitions en mars, le ballon ne tourne plus rond. Face à la pandémie du coronavirus, les initiatives se multiplient afin d'aider l'Afrique à surmonter cette épreuve du mieux possible. Certains grands joueurs, en activité ou à la retraite, donnent de leur temps et de leur argent. À une exception près.

  • Emmanuel Adebayor, le vilain petit canard

"Concernant les dons, je n’en ferai pas. Tout est clair et très simple." Cette phrase limpide signée Emmanuel Adebayor crée la polémique. Au cours d'une vidéo diffusée en direct sur sa page Facebook mardi 21 avril, la star togolaise répond sans détours aux critiques concernant son attitude depuis son retour sur le continent africain le 22 mars dernier.

Chargement du lecteur...


A la suite de la suspension des compétitions, celui qui joue depuis février à l'Olimpia Asuncion quitte le Paraguay pour rentrer au pays, le temps de la crise du coronavirus. Lors de son escale au Bénin, il se voit contraint d'y rester deux semaines, conformément aux mesures de quarantaine obligatoire instaurées pour tout voyageur en provenance de l'étranger.

Mais coup de théâtre le 29 mars : le ministre béninois de la santé, Benjamin Hounkpatin, reconnaît à la télévision nationale ORTB qu'Emmanuel Adebayor a bénéficié d'une autorisation pour traverser la frontière et ainsi retrouver sa terre. De quoi déclencher alors la controverse autour d'un supposé passe-droit en dépit du risque sanitaire.

"Son retour à Lomé a suscité beaucoup de polémiques ici. Certains l'accusent d'avoir emmené avec lui le coronavirus", observe Steven Lavon, journaliste sportif togolais et rédacteur en chef du site spécialisé Africa Top Sports. Très actif sur les réseaux sociaux, Emmanuel Adebayor a sans doute vu se multiplier les appels l'enjoignant à faire un geste dans la lutte contre le Covid-19. Mais il préfère prendre tout le monde à contre-pied.

L'ancien joueur d'Arsenal, Tottenham ou encore du Real Madrid, n'a pas l'intention de se faire forcer la main. Son histoire familiale peut aussi apporter un éclairage sur cette posture. Dans un entretien au magazine français So Foot paru en 2017, Emmanuel Adebayor se livrait sur la pression familiale longtemps subie, qui s'apparentait davantage à un pillage de son argent. "Combien de fois j’ai eu l’idée de me suicider", confiait alors "Sheyi" Adebayor.

"Adebayor est quelqu'un qui peut sortir de ses gonds", affirme Steven Lavon. Mais "c'est un homme profondément gentil. Il fait toujours des dons, parfois même sans communiquer dans la presse". A tel point que selon lui, "il regrette sans doute ses propos et cherche déjà à se rattraper".

  • Les opérations humanitaires de Didier Drogba et Samuel Eto'o

Comme Adebayor le clame, "malheureusement je ne suis pas Didier Drogba, je ne suis pas Samuel Eto’o". En effet, les deux légendes du football africains citées se démènent, chacune de leur côté, face au coronavirus.

Aide alimentaire, appui sanitaire, sensibilisation : Didier Drogba est sur tous les fronts en Côte d'Ivoire. L'ancien capitaine des Elephants a d'abord mis à disposition des autorités l'hôpital Laurent-Pokou, géré par sa fondation. Cet établissement situé au nord d'Abidjan abrite depuis le 27 avril un centre de dépistage du Covid-19. Un geste salué en personne par le préfet de la capitale économique du pays, après le saccage de certains centres dans les quartiers de Yopougon et Koumassi par des habitants hostiles à leur installation.
 


Mais la légende du club anglais de Chelsea ne s'arrête pas là. Didier Drogba a également rejoint la Caravane #SolidaritéCovid19Civ, une initiative d'A'salfo, le meneur du groupe Magic System. Ensemble, ils fournissent des kits contenant des produits alimentaires de base - riz, huile, sucre, et sanitaires - savon, gel hydroalcoolique et masques, à 10 000 familles démunies du Grand Abidjan.

Voir aussi : Didier Drogba et A'salfo donnent des vivres à des familles démunies
 

Chargement du lecteur...


À l'issue d'une distribution organisée dans le quartier de Locodjoro, Aichata Kambou, coiffeuse, salue cet élan de générosité. "Les masques coûtent 1500 francs CFA, parfois 2000. On n'a pas les moyens pour acheter à ces prix-là. Et si on n'en a pas, la maladie va nous contaminer", dit-elle au micro de TV5MONDE.

Autre action spectaculaire : celle du quadruple Ballon d'or africain Samuel Eto'o. L'ancien joueur camerounais s'engage à aider au moins 50 000 familles des quartiers démunis de Yaoundé, Douala, Bafoussam et Buea. La Fondation Samuel Eto'o annonce travailler en collaboration avec des associations, mais aussi des entreprises locales pour la fabrication de 50 000 masques lavables.

Ces derniers sont destinés aux chauffeurs de taxi et pilotes de moto-taxi, "l'une des catégories socio-professionnelles les plus exposées" au coronavirus, précise le communiqué de l'organisation publié le 16 avril dernier.

  • Mohamed Salah et Sadio Mané : les donneurs discrets

Si les légendes sont au rendez-vous, les joueurs en activité ne sont pas en reste. C'est le cas notamment du duo africain de Liverpool Mohamed Salah et Sadio Mané. Les deux attaquants partagent un point commun : la discrétion dans leurs actions. Celles-ci ne sont pas nouvelles, avec de nombreux édifices (écoles, hôpitaux) bâtis sur leurs deniers personnels ces dernières années.

Sans surprise, l'Égyptien et le Sénégalais apportent un soutien financier et logistique face à la crise du coronavirus. Dans leurs pays respectifs, et même dans leurs villages natals respectifs. À Nagrig, petite localité située dans le Delta du Nil, Mohamed Salah a fait un don XXL, en offrant des milliers de tonnes de nourriture et de viande fraîche aux habitants, annonce son père au quotidien local Al-Masry Al-Youm.

Du côté de Bambaly, village rural de la région de Casamance, Sadio Mané apporte encore un peu plus de fierté, avec un don de 30 millions de francs CFA (45 000€) pour les hôpitaux. Selon le journal sportif Record, cet argent servira à la prévention et la prise en charge des malades.