Afrique

Coronavirus : le Zimbabwe autorise en "urgence" le vaccin américain Johnson and Johnson

Une famille regardant des cercueils de victimes du Covid-19 dans un cimetière de Harare au Zimbabwe, le jeudi 15 juillet 2021.
Une famille regardant des cercueils de victimes du Covid-19 dans un cimetière de Harare au Zimbabwe, le jeudi 15 juillet 2021.
©AP Photo/Tsvangirayi Mukwazhi

Le Zimbabwe a approuvé, mercredi 28 juillet, le vaccin anti-Covid américain Johnson and Johnson pour une utilisation d'urgence. Il s'agit du premier vaccin produit par un pays occidental à être autorisé dans le pays, en proie à une troisième vague de diffusion du coronavirus.

Seuls des vaccins chinois, indien et russe ont été approuvés jusqu'à présent dans ce pays de l'Afrique australe, qui entretient des relations peu amicales avec les pays occidentaux.

"En se basant sur l'examen des données concernant la qualité, la sécurité et l'efficacité (...), l'autorisation pour une utilisation d'urgence a été accordée pour (le vaccin) fabriqué par Johnson and Johnson", a indiqué l'Autorité de contrôle des médicaments du Zimbabwe dans une lettre au gouvernement, dont des journalistes ont eu connaissance.

Le gouvernement avait été critiqué pour avoir refusé un don de l'Union africaine (UA) de trois millions de doses de Johnson and Johnson en invoquant des problèmes de stockage du produit et de possibles effets secondaires, malgré la hausse des cas de contamination et la pénurie de vaccins.

Chargement du lecteur...

Les doses du vaccin Johnson and Johnson nécessitent pourtant la même température que les produits chinois Sinopharm et Sinovac.

Les Etats-Unis et l'Union européenne ont au cours de la dernière décennie imposé des sanctions économiques à des entités et personnalités zimbabwéennes pour violations des droits de l'homme.

Le président Emmerson Mnangagwa a demandé en vain en 2020 son soutien à l'Onu face aux sanctions qui selon lui nuisent au développement économique du pays.

Chargement du lecteur...
Seules 694.600 personnes ont été complètement vaccinées au Zimbabwe, tandis que 1,5 million ont reçu une première dose, sur une population de 14,8 millions d'habitants.

Le Zimbabwe a enregistré plus de 70.400 cas de Covid-19, dont 3.280 mortels.