Afrique

Côte d'Ivoire : décès d'Amadou Soumahoro, le président de l'Assemblée nationale

Le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Amadou Soumahoro, était un proche du président ivoirien Alassane Ouattara. <br />
@Amadou Soumahoro
Le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Amadou Soumahoro, était un proche du président ivoirien Alassane Ouattara. 
@Amadou Soumahoro

Le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Amadou Soumahoro, est décédé samedi à l'âge de 68 ans. C'est ce qu'a annoncé dans un communiqué le Président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara. Trois jours de deuil national ont été décrétés. 

"J’ai la profonde douleur de vous annoncer le décès, ce samedi 7 mai 2022, du Président de l’Assemblée Nationale, mon jeune frère, Amadou Soumahoro", indique le texte. 

"Je rends hommage à un grand homme d'Etat, dont l’engagement et le parcours politique ont marqué notre pays. La Côte d’Ivoire perd un valeureux fils, un homme de conviction et de devoir. Je perds un fidèle compagnon, un ami loyal et dévoué", poursuit le chef de l'Etat. 

Président de l'Assemblée depuis mars 2019, il a fait de longs séjours à l'étranger ces derniers mois pour raison médicale.  

Un deuil national a été décrété le 9 mai par Alassane Ouattara, du mercredi 11 mai au vendred 13 mai, "en raison du décès du Président de l'Assemblée Nationale Amadou Soumahoro". 

<p>C'est sur la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) qu'a été annoncé le décès d'Amadou Soumahoro, samedi 7 mai, par la voix du secrétaire général de l'Assemblée nationale. Ce dernier a transmis un texte écrit par le président ivoirien Alassane Ouattara. </p>

C'est sur la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) qu'a été annoncé le décès d'Amadou Soumahoro, samedi 7 mai, par la voix du secrétaire général de l'Assemblée nationale. Ce dernier a transmis un texte écrit par le président ivoirien Alassane Ouattara. 

Fidèle du président Alassane Ouattara

Amadou Soumahoro était une figure de la politique ivoirienne et un fidèle du président Alassane Ouattara. Il est l'un des membres fondateurs du Rassemblement des Républicains (RDR), le parti historique de M. Ouattara, en 1994. Maire de la ville de Séguéla de 1996 à 2013, il avait contribué à l'implantation du parti dans le nord du pays. 

Ce diplômé de l’Institut des Relations Economiques Internationales de Paris (1979), avec une spécialité en commerce international, avait été plusieurs fois ministre, du Commerce extérieur en 2002 puis du Commerce entre 2003 et 2005 dans un gouvernement d'union sous la présidence de Laurent Gbagbo. 

Après l'élection d'Alassane Ouattara, il avait occupé le poste de Conseiller spécial du Président de la République en charge des affaires politiques, de 2011 à 2017.

Entre 2018 et 2019, Amadou Soumahoro avait été promu ministre auprès du chef de l'Etat, toujours chargé des affaires politiques. 

Il avait succédé en mars 2019 au perchoir de l'Assemblée à l'ex-chef de la rébellion Guillaume Soro, qui, en conflit avec le président Ouattara, avait été poussé à la démission.

Une absence de plusieurs mois

Pendant son absence, ces derniers mois, il était remplacé par l'un des vice-présidents de l'Assemblée, Adama Bictogo, un cadre du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Paix (RHDP), le parti au pouvoir. 

La Côte d'Ivoire a été plusieurs fois endeuillée par les disparitions de responsables politiques ces dernières années. 

En juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est décédé des suites de problèmes cardiaques. Son successeur, Hamed Bakayoko est mort en mars 2021 d'un cancer foudroyant. 

(Re)voir : Côte d'Ivoire : Amadou Gon Coulibaly, le dauphin foudroyé à quatre mois de la présidentielle

Chargement du lecteur...