Afrique

Côte d’Ivoire : des pluies diluviennes provoquent de fortes inondations à Abidjan

Capture d'écran d'une vidéo qui montrent les rues inondées d'Abidjan en Côte d'Ivoire le 8 novembre 2021.
Capture d'écran d'une vidéo qui montrent les rues inondées d'Abidjan en Côte d'Ivoire le 8 novembre 2021.
DR

Le lundi 8 novembre au matin, des pluies torrentielles se sont abattues sur Abidjan, causant de nombreux dégâts. À cause du réchauffement climatique, ces pluies saisonnières se décalent et s’intensifient.

Pendant presque 3 heures, de larges quantités d’eau sont tombées sur la capitale économique ivoirienne, Abidjan. La circulation a été coupée sur plusieurs axes de la ville et des quartiers ont été inondés. C'est ce qu'a constaté notre correspondante sur place, Christelle Pire : « en raison de l'urbanisation désordonnée, certains quartiers se retrouvent rapidement sous les eaux. La pluie s'est calmé depuis 13h, les inondations ont l'air de se résorber. »

Des vidéos sur les réseaux sociaux montrent des torrents se déversant dans les rues de la ville, tandis que les habitants se tiennent à l’abri. Sur une autre, on voit une voiture submergée par la quantité d’eau pendant que des habitants tentent la déplacer.

Des pluies qui s’intensifient à cause du réchauffement climatique


Ce constat météorologique n’est cependant pas habituel, étant donné la période de l’année. Si la Sodexam, Société d'exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique, avait prévenu la veille la population des précipitations, celles-ci ne suivent plus le rythme classique de la saison des pluies.

À cause du changement climatique, l’intensité et la durée de ces précipitations ont changé. Avant, elles duraient une heure à une heure et demie. Maintenant, elles persistent plusieurs jours.

 Robert Beugré Mambé, ministre-gouverneur d'Abidjan

Sur le site de la SODEXAM, Daouda KONATE, directeur de la Météorologie Nationale expliquait déjà en 2020 : « La saison des pluies se déroule [normalement] d’avril à juin dans la moitié sud du pays, et de juillet à septembre dans la moitié nord. Ensuite, il y a une petite saison sèche en août et septembre, puis une petite saison des pluies en octobre jusqu’à novembre. Cependant, on constate que les saisons ne suivent plus exactement ces dates. Cela est dû aux variations climatiques. Les saisons sont fortement perturbées. Même en petite saison sèche, il peut tomber des pluies. »

Voir aussi : Côte d'Ivoire : inondations meurtrières dans la région d'Abidjan

Chargement du lecteur...


Le ministre-gouverneur d'Abidjan, Robert Beugré Mambé, témoignait, lui, auprès de nos confrères de Libération en 2019 : « La pluviométrie à Abidjan est habituellement d’environ 2 000 millimètres d’eau par an. Depuis un moment, les ouvrages que nous avons dimensionnés pour évacuer les pluies subissent le changement climatique. Par exemple, ceux dimensionnés pour absorber des fortes pluies qui tombent normalement tous les deux ou trois ans doivent maintenant y faire face tous les ans. À cause du changement climatique, l’intensité et la durée de ces précipitations ont aussi changé. Avant, elles duraient une heure à une heure et demie. Maintenant, elles persistent plusieurs jours. »

Aucune victime n'est encore à déplorer. Toutefois, le 22 octobre dernier, des pluies diluviennes avaient tué au moins quatre personnes dans le quartier pauvre de Yopougon, la plus grande commune d’Abidjan.