En Côte d'Ivoire, les défis de la réconciliation

©AP Photo/Thibault Camus

Après une décennie de crise politico-militaire dans les années 2000, la question de la réconciliation nationale se pose en Côte d'Ivoire. Pour certains observateurs, le président Alassane Ouattara ne ferait pas assez pour y remédier. Il avait annoncé en août 2018, l'amnistie de 800 personnes dont l'ex-première dame Simone Gbagbo qui avait commencé à purger une peine de 20 ans de prison. Son époux et ancien président Laurent Gbagbo a été acquitté par la CPI et libéré en février 2019 "sous condition" de résider dans un pays tiers (la Belgique), le temps que tous les recours contre lui soient épuisés. La prochaine élection présidentielle se déroulera en 2020.  

La justice ivoirienne confirme les charges contre 84 responsables et proches de l'ancien régime de Laurent Gbagbo. Parmi eux, des...
Une réconciliation nationale a été proposée par le nouveau chef de l'état ivoirien, Alassane Ouattara. Après des semaines de...
Depuis vingt ans ils occupent le devant de la scène politique ivoirienne. Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara : les deux...
Après quatre mois de crise post-électorale et surtout dix ans de crise politique, les Ivoiriens se réveillent d'un long coma....
« Derrière un grand homme se cache une grande femme ». Cette maxime abidjanaise se vérifie pour les deux « présidents » de Côte...
« Le pouvoir est à la télé », « C’est ce qui se dit à la télé qui est vrai », entend-on dans les rues d’Abidjan. Conscient de...
Fort du soutien de la communauté internationale, ONU en tête, Alassane Ouattara n'entend pas renoncer à la victoire qui lui était promise par les résultats de la Commission électorale indépendante, le donnant en tête avec 54,1% des suffrages. Mais Laurent Gbagbo, au pouvoir depuis dix ans, a ensuite été proclamé vainqueur par un Conseil constitutionnel acquis à sa cause, avec 51,45% des suffrages.

Avec deux présidents, deux Premiers ministres et bientôt deux gouvernements, l'abîme se creuse... Analyse d'Antoine Glaser et de Franck Salin.

Pages