Afrique

Covid-19 en Afrique : où en sont les commandes et livraisons de vaccins ?

Un technicien dans la clinique de Groblersdal, en Afrique du Sud, ouvre un carton contenant des vaccins contre le coronavirus, le 11 février .
Un technicien dans la clinique de Groblersdal, en Afrique du Sud, ouvre un carton contenant des vaccins contre le coronavirus, le 11 février .
AP/Jerome Delay

Sur le continent, les livraisons promises par Covax, le dispositif d'aide internationale aux pays en développement, devraient s'étaler de mars 2021 à décembre 2022. Face à l'urgence de contenir au mieux, la deuxième vague épidémique, l'Union africaine a décidé de ne pas attendre et a débloqué des fonds pour aider les pays les plus en difficulté. D'autres pays ont signé des accords bilatéraux avec des laboratoires. État des lieux.

C'est une course contre la montre qui est engagée dans de nombreux pays du continent. Les autorités politiques de nombreux États africains misent désormais sur une arrivée rapide du vaccin pour tenter d'enrayer l'arrivée de la deuxième vague.

Lire aussi : Covid-19 : l'Afrique face à une deuxième vague plus meurtrière

L'Organisation mondiale de la santé, Gavi  - l'Alliance mondiale du Vaccin (organisme international au partenariat public-privé) - et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies ont mis en place un dispositif, le Covax, pour fournir en 2021 au moins deux milliards de doses de vaccins pour l'ensemble de la planète.

600 millions de doses promises par l'OMS pour 2021

Pour le continent, le Covax a promis 600 millions de doses pour l'année 2021. Cela ne permettra cependant pas de vacciner tout le monde. Le continent compte 1,2 milliard d'habitants. L'Union africaine a annoncé l'achat et la commande de 270 millions de doses de vaccins pour l'Afrique sans pour autant rendre publique la liste des pays bénéficiaires et sans donner de calendrier de livraisons.

Certains pays africains comptent sur cette aide internationale. D'autres ont décidé de ne pas attendre. Ils ont en effet signé des accords bilatéraux avec les principaux laboratoires. Qui fournit qui ? Revue en détail à partir des données rendues publiques par l'Agence France Presse, l'OMS, l'Union africaine, l'ONG Oxfam et le dispositif Covax. Les chiffres et les calendriers de livraisons peuvent évoluer.

Afrique du Nord

Dans le nord du continent, sur les rives de la Méditerranée, le Maroc, l'Algérie, la Tunisie et l'Égypte ont décidé de prendre les devants avant l'arrivée des vaccins des organismes internationaux.

C'est le cas notamment du Maroc qui a commandé un peu plus de 10 millions de doses du vaccin anti-Covid du laboratoire Sinopharm. Le pays doit également recevoir 500 000 doses du vaccin britannique AstraZeneca, produit en Inde sous licence par le Serum Institute of India. Le Maroc compte également sur la livraison de 1,8 million de doses de la part du mécanisme d'aide piloté par l'OMS à partir de la fin du premier trimestre. Le pays compte 36 millions d'habitants.

Voir aussi : Maroc : la campagne de vaccination est lancée

Chargement du lecteur...

L'Algérie a commandé des vaccins russes et chinois. L'objectif du pouvoir est de vacciner 80% de la population durant cette année. Les premières cargaisons du vaccin Spoutnik V sont arrivées sur le tarmac de l'aéroport d'Alger fin janvier. Le premier ministre, Abdelaziz Djerad, s'est fait vacciner avec une dose Spoutnik V le 31 janvier dans une clinique algéroise en présence de médias. L'Algérie vient de recevoir un lot de 200 000 vaccins chinois ce 25 février.

L'Institut Pasteur d'Alger est en discussion avec Gamaleya, la société russe qui produit le Spoutnik V pour obtenir un contrat de licence pour fabriquer ce vaccin en Algérie selon le quotidien francophone El Watan. Le ministère de la Santé algérien a avancé qu'il allait également se fournir en Inde auprès du Serum institute of India qui fabrique sous licence le vaccin AstraZeneca. Le pays compte également sur l'arrivée de vaccins du dispositif Covax, piloté par l'Organisation mondiale de la santé. Covax a dévoilé les chiffres de distribution de vaccins pays par pays. L'Algérie devrait ainsi recevoir un peu plus de  2,2 millions de doses du vaccin AstraZeneca pour le deuxième trimestre 2021.

La Tunisie (10 millions d'habitants) a décidé de se fournir, comme l'Union européenne, auprès de la société Pfizer/BioNTech avec qui elle a signé un contrat. Deux millions de doses sont ainsi attendues pour le deuxième trimestre 2021. Une première livraison de 94 000 doses du vaccin Pfizer/BioNTech était prévue pour le mois de février. Elle sera livrée au mois de mars. Les vaccinations pourront alors commencer dans le pays. Les autorités tunisiennes comptent surtout sur l'acheminement des vaccins fournis par Covax. Le pays devrait être livré à la fin du premier trimestre et pour le deuxième trimestre selon les indications fournies par le mécanisme d'aide Covax. La Tunisie attend de la part de Covax 592 000 doses de vaccins AstraZeneca fabriquées en Inde ainsi que 93 600 doses du vaccin Pfizer/BioNTech.  La Tunisie a indiqué ce premier mars avoir reçu 1.000 doses de vaccins offertes par les Emirats arabes unis, ses premières alors que le pays n'a toujours pas débuté sa campagne de vaccination contre le Covid-19 contrairement à la plupart de ses voisins.

La Libye, que ce soit le gouvernement de Tripoli ou le territoire sous contrôle du maréchal Khalifa Haftar, n'a pas signé de contrat avec des grands laboratoires. Les Libyens devront compter sur Covax pour un vaccin. Un peu plus de 343 000 doses produites en Corée du Sud du vaccin AstraZeneca devraient être distribuées par Covax à la fin du premier trimestre et pour le deuxième trimestre 2021 dans le pays.

L'Égypte, peuplée de 90 millions d'habitants, a commandé 40 millions de doses du vaccin chinois de Sinopharm. C'est ce qu'a annoncé la ministre de la Santé égyptienne, Hala Zayed, le 1er janvier dernier sur la chaîne de télévision égyptienne, MBC Masr. Les vaccins arriveront en plusieurs livraisons. Un premier lot est déjà arrivé au mois de janvier et les vaccinations ont commencé. L'Égypte, a également commandé des vaccins du britannique AstraZeneca et du russe Spoutnik V. L'aide internationale devrait également aider le gouvernement dans son programme de vaccination. 5 138400 doses du vaccin AstraZeneca, produit en Corée du Sud, devraient être fournies par Covax durant le deuxième trimestre de cette année 2021.

Dans les pays du Sahel et en Afrique de l'Ouest.

Au Sénégal, le gouvernement a acheté  200 000 doses de vaccins du laboratoire chinois Sinopharm. Le Sénégal a reçu les premières doses de cette commande ce mercredi 17 février. La vaccination va pouvoir commencer pour les personnels soignants et les personnes à risque. Le pays compte 16 millions d'habitants. Selon, les données de Covax, le Sénégal devra recevoir 1,296 million de doses d'AstraZeneca  à partir de la fin du premier trimestre et durant le deuxième trimestre.

Le Nigeria, pays le plus peuplé du continent avec 195 millions d'habitants, a acheté fin janvier une centaine de milliers de doses du vaccin Pfizer/BioNTech mais le gouvernement compte aussi sur l'aide internationale avec le dispositif Covax. Seize millions de doses du vaccin AstraZeneca devraient être fournies en plusieurs livraisons par Covax pour la fin du premier trimestre et le deuxième trimestre de l'année.

Le Mali attend une livraison de vaccins de Covax. Covax a promis des livraisons à partir de la fin février. 1,572 million de doses du vaccin d'AstraZeneca devraient être ainsi fournies pour la fin du premier trimestre et le deuxième trimestre de l'année. Le Mali, pays en guerre, compte 19 millions d'habitants.

Le Tchad (15,4 millions d'habitants) compte sur les 1,272 million de doses du vaccin AstraZeneca que le mécanisme Covax pourra lui fournir pour la fin du premier trimestre et le second trimestre.

Le Niger attend la fourniture par le mécanisme de Covax de 1,8 million de doses du vaccin AstraZeneca à partir de la fin du premier trimestre pour une population de  22 millions d'habitants.

Le Burkina Faso compte plus de 19 millions d'habitants.  1  620 000 de doses du vaccin d'AstraZeneca, produites en Inde, pourraient être acheminées par Covax à partir de la fin du mois de février.

La Mauritanie compte également sur le mécanisme de solidarité internationale, Covax, pour pouvoir vacciner sa population. 360 000 doses du vaccin AstraZeneca vont être livrées à partir de la fin du premier trimestre 2021. Le pays compte un peu plus de 4 millions d'habitants.

Le Bénin devrait recevoir à partir de la fin du premier trimestre des doses de vaccins fournies par Covax. Plus de 936 000 doses de vaccins AstraZeneca produites en Inde sont attendues.

Le Togo, 7,8 millions d'habitants, devrait recevoir à la fin du premier trimestre 636 000 doses d'AstraZeneca de la part de Covax.

La Guinée qui compte un peu plus de 12 millions d'habitants avait noué des contacts avec le laboratoire russe, Gamaleya qui produit le vaccin Spoutnik V. Pour l'instant aucun contrat n'a été signé avec ce laboratoire russe. Le mécanisme d'aide internationale Covax devrait livrer 1,02 million de doses du vaccin AstraZeneca à partir de la fin du premier trimestre.

La Guinée-Bissau devrait recevoir de la part de Covax 144 000 doses du vaccin AstraZeneca à partir de la fin du premier trimestre. Le pays compte 1,8 million d'habitants.

Le mécanisme d'aide Covax a également annoncé dans son guide de livraison des vaccins l'envoi durant la fin du premier trimestre et le second trimestre de cette année 380 000 doses du vaccin AstraZeneca pour le Liberia et ses 4,819 millions d'habitants.

La Sierra Leone devrait recevoir de la part de Covax pour la fin du premier trimestre et du deuxième trimestre 612 000 doses du vaccin britannique AstraZeneca.

La République centrafricaine (4,6 millions d'habitants) devrait recevoir selon l'OMS 372 000 doses du vaccin AstraZeneca fournies par Covax. Comment se dérouleront les livraisons ? Rien n'a été précisé par l'OMS. Le pays est en guerre.

La Côte d'Ivoire (25 millions d'habitants) comptait commencer sa vaccination dès le mois de février. Le ministère de la Santé a annoncé le début de la vaccination au mois de mars. Le gouvernement a passé la commande de 100 000 doses du vaccin Pfizer/BioNTech mais la commande a pris plusieurs semaines de retard. Celle-ci doit arriver ce mois de février. Le pays fait partie du dispositif d'aide internationale Covax. 2 040 000 doses du vaccin AstraZeneca devraient être fournies par Covax à partir de la fin du premier trimestre ou le début du deuxième trimestre de cette année 2021. Les livraison ont commencé ce 26 février. La Côte d'Ivoire a ainsi reçu ce 26 février 504.000 doses de vaccin contre le Covid-19, financées par le dispositif Covax.
Ces doses du vaccin AstraZeneca/Oxford sont arrivées à l'aéroport international d'Abidjan à bord d'un avion de la compagnie Emirates affrété par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Ces doses du vaccin AstraZeneca/Oxford sont arrivées à l'aéroport international d'Abidjan à bord d'un avion de la compagnie Emirates affrété par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Le Ghana doit recevoir ce 24 février la première livraison mondiale de vaccins financés par le dispositif onusien Covax.

Le Ghana doit recevoir 600.000 doses du vaccin AstraZeneca/Oxford du fabricant Serum Institute of India à Pune, en Inde.

Afrique centrale

Le Cameroun, pays de 25 millions d'habitants, espère recevoir 2,052 millions de doses du vaccin AstraZeneca de la part de Covax. Les vaccins seront livrés à partir de la fin du premier trimestre.

Gabon : aucune donnée n'a été rendue publique, concernant les livraisons et commandes de vaccins.


La République du Congo, qui compte 5,3 millions d'habitants, n'a pas signé d'accord avec un grand laboratoire. Les autorités de Brazzaville comptent sur la livraison à partir de la fin du mois de février de 420 000 doses du vaccin britannique AstraZeneca fournies par Covax et l'OMS.

La République Démocratique du Congo, 84 millions d'habitants, devrait recevoir pour la fin du premier trimestre et le second trimestre de cette année 6,9 millions de doses du vaccin AstraZeneca fournis par le Covax. Selon le mensuel Jeune Afrique, des pourparlers ont lieu entre le laboratoire chinois Sinopharm et Kinshasa pour l'achat de vaccins.

Le Rwanda (12 millions d'habitants) devrait recevoir deux vaccins différents grâce à Covax et l'OMS. Le Rwanda doit recevoir 996 000 doses de vaccins AstraZeneca de la part du mécanisme Covax à partir de la fin du premier trimestre 2021. Face à la progression du variant d'Afrique du Sud une livraison exceptionnelle de 102 960 doses de vaccins Pfizer/BioNTech a été décidée à titre exceptionnel par l'OMS.

L'Ouganda (41 millions d'habitants) recevra lui 3,5 millions de doses du vaccin AstraZeneca à partir de la fin du premier trimestre.

Afrique de l'Est

Dans l'est du continent, au Kenya, le gouvernement veut vacciner 30% de la population d’ici juin 2022, soit environ 16 millions de personnes. Le Kenya a commandé 24 millions de doses d'Astrazeneca. Et le Kenya compte sur l'arrivée de la part de Covax de 4,176 millions de doses de AstraZeneca fabriquées en Inde dès la fin du premier trimestre de cette année.

L'Ethiopie, qui compte 109 millions d'habitants, devrait recevoir à partir du mois de mars 8,9 millions de doses du vaccin AstraZeneca fabriquées par l'Inde grâce au mécanisme de solidarité Covax.

Aucune donnée n'a été fournie concernant l'Érythrée.

Djibouti devrait recevoir 108 000 doses de vaccins d'AstraZeneca de la part du mécanisme Covax. Covax doit fournir 864 000 doses du vaccin AstraZeneca au Soudan du Sud (11 millions d'habitants) pour la fin du premier trimestre et le deuxième trimestre 2021. Le Soudan (41 millions d'habitants) devrait lui se faire livrer plus de 3,3 millions de doses de ce même vaccin sur la même période.

Voir aussi : Covid-19 : l'Afrique du Sud suspend sa campagne de vaccination

Chargement du lecteur...

Afrique Australe

L'Afrique du Sud, qui avait acheté 1,5 millions de doses du vaccin britannique AstraZeneca a décidé de suspendre sa campagne de vaccination. Des doutes subsistent selon les autorités sud-africaines sur l'efficacité de ce vaccin face au variant sud-africain. Le pays devait recevoir également de la part de Covax 2,9 millions de doses de vaccins AztraZeneca. L'Afrique du Sud entend fournir des doses de ce vaccin à l'Union africaine. Covax va également fournir 117 000 doses du vaccin Pfizer/BioNTech à partir de la fin du deuxième trimestre. Les vaccins ARN Messager sont jugés plus efficaces face au variant observé dans le pays. Le pays compte près de 58 millions d'habitants.

La Namibie, 2,4 millions d'habitants, attend 127 200 doses du vaccin AstraZeneca fournies par le mécanisme Covax.

La Zambie, 17 millions d'habitants, attend 1 428 000 doses du vaccin AstraZeneca du programme d'aide Covax.

L'Angola, 31 millions d'habitants, attend la livraison complète de 2,544 millions de doses AstraZeneca par Covax durant la fin du premier trimestre et le second trimestre.

Le mécanisme Covax piloté par l'OMS va aider Eswatini (ancien Swaziland) qui compte 1,1 million d'habitants dans sa campagne de vaccination en fournissant 108 000 doses du vaccin AstraZeneca pour la fin du premier trimestre. Le Malawi (18,4 millions d'habitants) recevra à la même période 1,476,000 doses du  vaccin britannique par le Covax. Le Lesotho (2,1 million d'habitants) recevra lui aussi 155 000 doses du même vaccin.

Les Comores (830 000 habitants) recevra 108 000 doses de vaccins AztraZeneca à partir de la fin du premier trimestre. Les Seychelles ont signé deux accords d'achat, l'un avec le laboratoire chinois Sinopharm pour recevoir 50 000 doses et l'autre avec le fabricant indien d'AstraZeneca pour 100 000 doses. Les dates de livraison n'ont pas été communiquées.

Aucune donnée sur des commandes ou de livraisons de vaccins à Madagascar n'est disponible. Selon l'hebdomadaire Jeune Afrique, le gouvernement serait en pourparlers avec le laboratoire chinois Sinopharm.

Le Mozambique, 27,2 millions d'habitants, devrait recevoir 2 424 000 de doses de vaccin AstraZeneca grâce à Covax pour la fin du premier trimestre au plus tôt. Le Zimbabwe, 14,4 millions d'habitants, dépend également du mécanisme d'aide Covax. Le pays devrait recevoir 1,152,000 doses du vaccin britannique AstraZeneca. Le Zimbabwe a injecté ce 18 février ses premiers vaccins, trois jours après l'arrivée de 200.000 doses Sinopharm depuis la Chine.