Afrique

Covid-19 en Afrique : où en sont les commandes et livraisons de vaccins ?

Un technicien dans la clinique de Groblersdal, en Afrique du Sud, ouvre un carton contenant des vaccins contre le coronavirus, le 11 février .
Un technicien dans la clinique de Groblersdal, en Afrique du Sud, ouvre un carton contenant des vaccins contre le coronavirus, le 11 février .
AP/Jerome Delay

Le 2 mars, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), Gavi (l’Alliance du Vaccin), et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publie la première liste de pays bénéficiant du programme Covax, le dispositif d'aide internationale, sur laquelle figure 40 pays africains. Face à l'urgence de contenir au mieux la deuxième vague épidémique, l'Union africaine a aussi décidé de débloquer des fonds. État des lieux.

C'est une course contre la montre qui est engagée dans de nombreux pays du continent. Les autorités politiques de nombreux États africains misent désormais sur une arrivée rapide du vaccin pour tenter d'enrayer l'arrivée de la deuxième vague.

L'Organisation mondiale de la santé, Gavi  - l'Alliance mondiale du Vaccin (organisme international au partenariat public-privé) - et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies ont mis en place un dispositif, le Covax, pour fournir en 2021 au moins deux milliards de doses de vaccins pour l'ensemble de la planète. 

Mais la livraison de vaccins anti-Covid aux pays défavorisés via le système Covax va être retardée : l'Inde, principal pays producteur du vaccin AstraZeneca, a décidé de bloquer ces licences d'exportations en raison d'une flambée des cas au sein de sa population. C'est ce qu'a indiqué GAVI, l'organisme qui co-dirige le dispositif international ce jeudi 25 mars.

Les livraisons "vont être retardées faute d'avoir obtenu des licences d'exportation pour les doses supplémentaires de vaccins (...) produites par le Serum Institute of India (SII) qui devaient être expédiées en mars et avril", regrette l'agence.

Plusieurs pays ont aussi accepté de coopérer avec la Chine afin de recevoir une quantité plus importante de vaccins, à un coût très avantageux.

600 millions de doses promises par l'OMS pour 2021

Pour le continent, le Covax avait pourtant promis 600 millions de doses pour l'année 2021. Cela ne devait cependant pas permettre de vacciner tout le monde.

Le continent compte 1,2 milliard d'habitants. L'Union africaine a annoncé l'achat et la commande de 270 millions de doses de vaccins pour l'Afrique sans pour autant rendre publique la liste des pays bénéficiaires et sans donner de calendrier de livraisons.

Certains pays africains comptent sur cette aide internationale. D'autres ont décidé de ne pas attendre. Ils ont en effet signé des accords bilatéraux avec les principaux laboratoires. Qui fournit qui ? Revue en détail à partir des données rendues publiques par l'Agence France Presse, l'OMS, l'Union africaine, l'ONG Oxfam et le dispositif Covax. Les chiffres et les calendriers de livraisons peuvent évoluer.

Afrique du Nord

Dans le nord du continent, sur les rives de la Méditerranée, le Maroc, l'Algérie, la Tunisie et l'Égypte ont décidé de prendre les devants avant l'arrivée des vaccins des organismes internationaux.

C'est le cas notamment du Maroc qui a commandé un peu plus de 10 millions de doses du vaccin anti-Covid du laboratoire Sinopharm. Le pays doit également recevoir 500 000 doses du vaccin britannique AstraZeneca, produit en Inde sous licence par le Serum Institute of India. Le Maroc compte également sur la livraison de 1,6 million de doses de la part du mécanisme d'aide piloté par l'OMS à partir de la fin du premier trimestre. Le pays compte 36 millions d'habitants.

Voir aussi : Maroc : la campagne de vaccination est lancée

Chargement du lecteur...

L'Algérie a commandé des vaccins russes et chinois. L'objectif du pouvoir est de vacciner 80% de la population durant cette année. Les premières cargaisons du vaccin Spoutnik V sont arrivées sur le tarmac de l'aéroport d'Alger fin janvier. Le premier ministre, Abdelaziz Djerad, s'est fait vacciner avec une dose Spoutnik V le 31 janvier dans une clinique algéroise en présence de médias. L'Algérie vient de recevoir un lot de 200 000 vaccins chinois ce 25 février.

L'Institut Pasteur d'Alger est en discussion avec Gamaleya, la société russe qui produit le Spoutnik V pour obtenir un contrat de licence pour fabriquer ce vaccin en Algérie selon le quotidien francophone El Watan. Le ministère de la Santé algérien a avancé qu'il allait également se fournir en Inde auprès du Serum institute of India qui fabrique sous licence le vaccin AstraZeneca.

Le pays compte également sur l'arrivée de vaccins du dispositif Covax, piloté par l'Organisation mondiale de la santé. Covax a dévoilé les chiffres de distribution de vaccins pays par pays. L'Algérie devrait ainsi recevoir 1,8 millions de doses du vaccin AstraZeneca très prochainement.

La Tunisie (10 millions d'habitants) a décidé de se fournir, comme l'Union européenne, auprès de la société Pfizer/BioNTech avec qui elle a signé un contrat. Deux millions de doses sont ainsi attendues pour le deuxième trimestre 2021. Une première livraison de 94 000 doses du vaccin Pfizer/BioNTech était prévue pour le mois de février. Elle sera livrée au mois de mars. Les vaccinations pourront alors commencer dans le pays. Les autorités tunisiennes comptent surtout sur l'acheminement des vaccins fournis par Covax. Le pays devrait être livré à la fin du premier trimestre et pour le deuxième trimestre selon les indications fournies par le mécanisme d'aide Covax. La Tunisie attend de la part de Covax 412 000 doses de vaccins AstraZeneca fabriquées en Inde ainsi que 93 600 doses du vaccin Pfizer/BioNTech.  La Tunisie a indiqué ce premier mars avoir reçu 1.000 doses de vaccins offertes par les Emirats arabes unis, ses premières alors que le pays n'a toujours pas débuté sa campagne de vaccination contre le Covid-19 contrairement à la plupart de ses voisins.

La Libye, que ce soit le gouvernement de Tripoli ou le territoire sous contrôle du maréchal Khalifa Haftar, n'a pas signé de contrat avec des grands laboratoires. Les Libyens devront compter sur Covax pour un vaccin. Un peu plus de 292 000 doses produites en Corée du Sud du vaccin AstraZeneca devraient être distribuées par Covax à la fin du premier trimestre et pour le deuxième trimestre 2021 dans le pays.

L'Égypte, peuplée de 90 millions d'habitants, a commandé 40 millions de doses du vaccin chinois de Sinopharm. C'est ce qu'a annoncé la ministre de la Santé égyptienne, Hala Zayed, le 1er janvier dernier sur la chaîne de télévision égyptienne, MBC Masr. Les vaccins arriveront en plusieurs livraisons. Un premier lot est déjà arrivé au mois de janvier et les vaccinations ont commencé. L'Égypte, a également commandé des vaccins du britannique AstraZeneca et du russe Spoutnik V. L'aide internationale devrait également aider le gouvernement dans son programme de vaccination. 4 389 600 doses du vaccin AstraZeneca, produit en Corée du Sud, devraient être fournies par Covax prochainement.

Dans les pays du Sahel et en Afrique de l'Ouest.

Au Sénégal, le gouvernement a acheté 200 000 doses de vaccins du laboratoire chinois Sinopharm. Le Sénégal a reçu les premières doses de cette commande ce mercredi 17 février. La vaccination a donc commencé pour les personnels soignants et les personnes à risque. Le pays compte 16 millions d'habitants. Selon, les données de Covax, le Sénégal devra recevoir 1,104 million de doses d'AstraZeneca  à partir de la fin du premier trimestre et durant le deuxième trimestre.

Le Nigeria, pays le plus peuplé du continent avec 195 millions d'habitants, a acheté fin janvier une centaine de milliers de doses du vaccin Pfizer/BioNTech mais le gouvernement compte aussi sur l'aide internationale. 4 millions de doses d'AstraZeneca ont été livrés le 2 mars avec le dispositif Covax. 13,4 millions en tout devraient être fournies en plusieurs livraisons par Covax pour la fin du premier trimestre et le deuxième trimestre de l'année.

La Mauritanie a commencé vendredi 26 mars sa campagne de vaccination contre le Covid-19 à l'aide du vaccin chinois Sinopharm. Le pats avait réceptionné il y a quelques jours sa première livraison de vaccin, 50.000 doses de Sinopharm données par la Chine. Elle attend plus de 800.000 doses du vaccin AstraZeneca au titre du système international Covax. Le pays compte un peu plus de 4 millions d'habitants.

Le Mali a reçu 396.000 doses de vaccin anti-COVID-19, vendredi 5 mars, à l'aéroport de Bamako, grâce au dispositif Covax. 1,332 million de doses du vaccin d'AstraZeneca devraient être ainsi fournies pour la fin du premier trimestre et le deuxième trimestre de l'année. Le Mali, pays en guerre, compte 19 millions d'habitants.

Le Tchad (15,4 millions d'habitants) compte sur les 1,080 million de doses du vaccin AstraZeneca que le mécanisme Covax pourra lui fournir pour la fin du premier trimestre et le second trimestre.

Le Niger a reçu 400.000 doses de vaccin Sinopharm de la Chine et des consommables afin de lutter contre la propagation du coronavirus. La cargaison de vaccins qui a été réceptionnée à l'aéroport de Niamey comprend également 300.000 tests antigéniques, des masques, des vêtements, des gants et lunettes de protection, des thermomètres infrarouges et des couvre-chaussure, selon le ministère. Le ministère compte lancer la campagne de vaccination contre la Covid-19 "à partir du 27 mars 2021". 

Le pays recevra normalement 1,5 millions de doses d'AstraZeneca par le mécanisme de Covax pour une population de 22 millions d'habitants.

Le Burkina Faso compte plus de 19 millions d'habitants. 1  380 000 de doses du vaccin d'AstraZeneca, produites en Inde, pourraient être acheminées par Covax à partir de la fin du mois de février.

Le Bénin devrait recevoir à partir de la fin du premier trimestre des doses de vaccins fournies par Covax. Plus de 792 000 doses de vaccins AstraZeneca produites en Inde sont attendues.

Le Togo, 7,8 millions d'habitants, devrait recevoir à la fin du premier trimestre 540 000 doses d'AstraZeneca de la part de Covax.

La Gambie a reçu 30.000 doses gratuites de vaccins contre le Covid-19 financés par le dispositif Covax. 10 000 doses ont aussi été octroyées par le Sénégal. La Gambie, plus petit pays d'Afrique continentale d'environ deux millions d'habitants, a recensé 4.712 cas de Covid-19, dont 150 mortels, depuis l'apparition de la maladie en mars 2020.

La Guinée qui compte un peu plus de 12 millions d'habitants avait noué des contacts avec le laboratoire russe, Gamaleya qui produit le vaccin Spoutnik V. Pour l'instant aucun contrat n'a été signé avec ce laboratoire russe. Le mécanisme d'aide internationale Covax devrait livrer 864 000 doses du vaccin AstraZeneca à la fin du premier trimestre.

La Guinée-Bissau a aussi reçu 10 000 doses de la part du Sénégal, pays voisin. Le pays devrait recevoir 120 000 doses de plus par le biais de Covax. 
devrait recevoir de la part de Covax 144 000 doses du vaccin AstraZeneca à partir de la fin du premier trimestre. Le pays compte 1,8 million d'habitants.

Le mécanisme d'aide Covax a également annoncé dans son guide de livraison des vaccins l'envoi de 324 000 doses du vaccin AstraZeneca pour le Liberia et ses 4,819 millions d'habitants.

La Sierra Leone a lancé sa campagne de vaccination contre le Covid-19 le 15 mars, qui utilisera les vaccins de la société chinoise Sinopharm et ceux du laboratoire suédo-britannique AstraZeneca. Le président Julius Maada Bio a reçu une injection d'une des quelque 200.000 doses du vaccin Sinopharm offerts par Pékin. Le pays devrait aussi recevoir 528 000 doses de la part de Covax. Pays de 7,5 millions d'habitants, la Sierra Leone a recensé officiellement 3.937 cas de coronavirus, dont 79 morts.

La République centrafricaine (4,6 millions d'habitants) devrait recevoir selon l'OMS 312 000 doses du vaccin AstraZeneca fournies par Covax. Comment se dérouleront les livraisons ? Rien n'a été précisé par l'OMS. Le pays est en guerre.

La Côte d'Ivoire (25 millions d'habitants) a commencé sa vaccination fin février après avoir reçu 504.000 doses du vaccin AstraZeneca/Oxford dans le cadre du mécanisme COVAX. Ces doses du vaccin AstraZeneca/Oxford sont arrivées à l'aéroport international d'Abidjan à bord d'un avion de la compagnie Emirates affrété par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef). Les vaccins acheminés en Côte d’Ivoire (et au Ghana) ont été les premiers déployés dans le cadre du COVAX. Le gournement ivoirien devrait recevoir 1 740 000 doses au total, via le dispositif onusien.

Le gouvernement avait aussi passé la commande de 100 000 doses du vaccin Pfizer/BioNTech mais celle-ci avait pris plusieurs semaines de retard et n'est toujours pas arrivé.

Le Ghana a reçu 600.000 doses du vaccin AstraZeneca/Oxford du fabricant Serum Institute of India à Pune, en Inde, fin février, grâce au dispositif Covax. Le pays a commencé sa campagne de vaccination rapidement après la réception et a réussi à vacciner 420 000 personnes en deux semaines. Le programme Covax a prévu la livraison totale de 2 052 000 doses d'AstraZeneca de 30 millions d'habitants.

Afrique centrale

Le Cameroun va recevoir "à brève échéance" plus d'un million de doses de vaccins anti-Covid 19, a annoncéle 5 mars, sans donner de date, le Premier ministre, en faisant état d'une "détérioration" de la situation épidémioligique dans le pays, l'un des plus touchés en Afrique. Le pays de 25 millions d'habitants, espère recevoir 1,752 millions de doses du vaccin AstraZeneca de la part de Covax.

Le Gabon a reçu un don de 100.000 doses du vaccin développé par la firme chinoise Sinopharm, a annoncé le 12 mars, le chef de l’État gabonais Ali Bongo Ondimba. Le pays ne figure cependant pas dans la liste des pays qui bénéficient des livraisons Covax. Depuis le début de la pandémie, le Gabon, petit pays d'Afrique centrale d'un peu moins de 2 millions d'habitants, a annoncé officiellement 16.660 cas de contaminations et 96 décès.

La Guinée équatoriale a, elle, reçu un don de 100.000 doses du vaccin chinois Sinopharm et a lancé sa campagne de vaccination le 14 février. Le pays ne figure pas dans la liste des pays qui bénéficient des livraisons Covax.

La République du Congo, qui compte 5,3 millions d'habitants, a receptionné 100 000 doses du vaccins Sinopharm mercredi 10 mars. Les autorités de Brazzaville comptent aussi sur la livraison de 360 000 doses du vaccin britannique AstraZeneca fournies par Covax et l'OMS.

La République Démocratique du Congo : Le ministre congolais de la Santé a annoncé le 13 mars le report de la campagne de vaccination contre le Covid-19 qui devait commencer le 15 mars, après la réception de 1,7 millions de doses AstraZeneca sur presque 6 millions prévues. "Par mesure de précaution, il a été décidé du report de la date du lancement de la vaccination en RDC", a indiqué le ministre Eteni Longondo.

Le ministre rappelle que "quelques pays" ont suspendu "temporairement l'utilisation d'un lot spécifique du vaccin AstraZeneca sur la base de rapports notifiant des troubles de la coagulation sanguine chez des personnes ayant reçu le vaccin de ce lot particulier". 

Après avoir reçu 100.000 doses du vaccin Pfizer-BioNTech et 240.000 doses de celui d'AstraZeneca grâce au dispositif Covax, le Rwanda (12 millions d'habitants) avait déjà vacciné 230 000 personnes le 11 mars, selon la présicence. Le pays attend 500 000 doses supplémentaires d'AstraZeneca. Face à la progression du variant d'Afrique du Sud, la livraison exceptionnelle de doses de vaccins Pfizer/BioNTech a été décidée à titre exceptionnel par l'OMS.

L'Ouganda (41 millions d'habitants) recevra lui 3,024 millions de doses du vaccin AstraZeneca..

Afrique de l'Est

Dans l'est du continent, au Kenya, les premières doses ont été administrées le 5 mars. Le 19 mars, le ministère de la Santé a indiqué que 28.000 personnes travaillant dans le secteur médical, l'enseignement et la sécurité avaient reçu la première de leurs deux injections réglementaires. En mars, Le Kenya a acquis environ un million de doses du vaccin AstraZeneca via le dispositif Covax créé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Un deuxième lot de 100.000 doses est ensuite arrivé d'Inde, tandis qu'un troisième est attendu en avril. 3,564 000 doses devront être acheminées au total dans les prochains mois.

Le pays de 52 millions d'habitants comptabilise 120.910 cas depuis le début de la pandémie

L'Ethiopie a reçu le 7 mars ses 2,2 millions premières doses de vaccin contre le coronavirus, obtenues grâce à l'initiative Covax de l'Organisation mondiale de la Santé. 7,620 000 doses d'AstraZeneca devront être livrées dans son ensemble au deuxième pays le plus peuplé d'Afrique. L'Ethiopie a recensé plus de 165.000 cas de Covid-19, dont plus de 2.400 morts. 

La Somalie a receptionné le 15 mars une première cargaison de 300.000 doses du vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19, destinées à ceux qui travaillent en première ligne à lutter contre la maladie ainsi qu'aux personnes les plus à risque. 1 million de doses sont attenus par le gouvernement par l'intermédiaire du dispositif Covax.

Pays pauvre de l'Afrique, en guerre depuis 1991 et confronté aux attaques jihadistes des shebab, la Somalie (15,4 millions d'habitants) a vu les cas de coronavirus exploser le mois dernier (+77%), à 9.190, avec un nombre de décès plus que doublé atteignant 367 au total.

Aucune donnée n'a été fournie concernant l'Érythrée.

Djibouti devrait recevoir 108 000 doses de vaccins d'AstraZeneca de la part du mécanisme Covax. Covax doit fournir 732 000 doses du vaccin AstraZeneca au Soudan du Sud (11 millions d'habitants) pour la fin du premier trimestre et le deuxième trimestre 2021. Le Soudan (41 millions d'habitants) devrait lui se faire livrer plus de 2,9 millions de doses de ce même vaccin sur la même période.

Voir aussi : Covid-19 : l'Afrique du Sud suspend sa campagne de vaccination

Chargement du lecteur...

Afrique Australe

Après avoir dépensé 7 millions de doses dans l'acquisition de doses d'AstraZeneca, l'Afrique du Sud, a décidé de renvendre toutes ses doses d'AstraZeneca à l'Union africaine, qui seront repartis entre 14 pays africains. Le pays africain officiellement le plus touché par la pandémie avait reporté mi-février sa campagne d'immunisation contre le Covid-19, prévue initialement avec AstraZeneca, après que l'efficacité de ce vaccin avait été mise en doute contre le variant local du virus. Depuis cette prise de décision, le pays s'est tourné vers d'autres vaccins comme celui du laboratoire Johnson&Johnson. Début marx, le pays devait recevoir 2,4 millions de doses d'AstraZeneca de la part de Covax, ainsi que 117 000 doses du laboratoire Pfizer/BioNTech. Le pays, qui ambitionne d'immuniser les deux-tiers de sa population, compte seulement 183.000 vaccinés à ce jour. 

La Namibie, 2,4 millions d'habitants, attend 108 000 doses du vaccin AstraZeneca fournies par le mécanisme Covax.

La Zambie, 17 millions d'habitants, attend 1 212 000 doses du vaccin AstraZeneca du programme d'aide Covax.

L'Angola, 31 millions d'habitants, a reçu mardi 2 mars, 624.000 doses d'AstraZeneca, permettant  d'entamer immédiatement la vaccination de membres du personnel de santé. Le pays attend la livraison complète de 2,172 millions de doses AstraZeneca par Covax.

Le mécanisme Covax piloté par l'OMS va aider Eswatini (ancien Swaziland) qui compte 1,1 million d'habitants dans sa campagne de vaccination en fournissant 108 000 doses du vaccin AstraZeneca pour la fin du premier trimestre. Le Malawi (18,4 millions d'habitants) recevra à la même période 1,260,000 doses du  vaccin britannique par le Covax. Le Lesotho (2,1 million d'habitants) recevra lui aussi 132 000 doses du même vaccin.

Les Seychelles a été le premier pays d'Afrique à vacciner sa population le 10 janvier avec le vaccin chinois Sinopharm ; 50 000 doses ont été offertes par les Emirats arabes unis. 50 000 autres doses du vaccin AstraZeneca ont aussi été acheminés. Avec une population de moins de 100 000 habitants, l'archipel est devenu le premier pays au monde à s'annoncer immunisé, avec plus de 70% de ses habitants vaccinés. Les Comores (830 000 habitants) ont reçu 100 000 doses de la Chine à la mi-mars et attendant 108 000 doses d'AstraZeneca.

Madagascar, longtemps réticente au vaccin, s'est enfin résolue à recourir aux vaccins contre le Covid-19, mais de façon facultative et sans pour autant abandonner le "remède" local à base de plantes vanté depuis des mois par le chef de l'Etat Andry Rajoelina. Le président malgache a été vivement critiqué ces derniers jours, après avoir déclaré le 20 mars à la télévision ne pas être vacciné et ne pas avoir l'intention de l'être. En février, le pays enregistrait officiellement 2.483 nouveaux cas de coronavirus et 45 décès. Le pays ne figure pas sur le registre des pays bénéficiaires du programme Covax.

Le Mozambique, 27,2 millions d'habitants, a reçu 200 000 doses de Sinopharm de la part de la Chine, le 6 mars, amorcant ainsi sa campagne de vaccination. Quelques jours plus tard, le gouvernement, qui espère vacciner 16 millions de personnes, recevait un demi-million de doses d'AstraZeneca via le dispositif Covax. Deux millions de doses du vaccin anglo-suédois seront livrées au total d'ici l'été.

Le Zimbabwe, 14,4 millions d'habitants, dépend également du mécanisme d'aide Covax. Le pays devrait recevoir 984 000 doses du vaccin britannique AstraZeneca. Le Zimbabwe a injecté ce 18 février ses premiers vaccins, trois jours après l'arrivée de 200.000 doses Sinopharm depuis la Chine.