Afrique

Covid-19 : le variant britannique apparaît pour la première fois au Sénégal

Un médecin mesure le taux d'oxygénation du sang d'un patient touché par le nouveau coronavirus à l'hôpital universitaire de Fann à Dakar, le 13 mai 2020.
Un médecin mesure le taux d'oxygénation du sang d'un patient touché par le nouveau coronavirus à l'hôpital universitaire de Fann à Dakar, le 13 mai 2020.
© AP Photo/Sylvain Cherkaoui

Le variant britannique du coronavirus a pour la première fois été détecté au Sénégal, a annoncé ce 28 janvier un institut public sénégalais, l'Institut de recherche en santé (Iressef).

"Nous vous informons avoir confirmé la présence d'un variant britannique (du) SARS-CoV-2 dans des échantillons", a déclaré lors d'un point de presse le directeur de l'Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formation (Iressef), Souleymane Mboup.

"Le variant britannique du coronavirus a été retrouvé sur un patient indien vivant au Sénégal et aujourd'hui guéri", a précisé le porte-parole du ministère de la Santé, Mamadou Ndiaye, sans préciser où ni comment ce patient l'avait contracté.

L’institut dit avoir mené son travail de séquençage en collaboration avec ses partenaires de l'unité MRC (Medical Research Council) en Gambie de l'École d'hygiène et de médecine tropicale de Londres (LSHTM).

Des variants anglais et sud-africain du coronavirus ont déjà été détectés en Gambie, une ex-colonie britannique entièrement enclavée dans le Sénégal à l'exception de sa façade maritime. "Du fait que ces variants se transmettent plus rapidement, il est impératif d'appliquer scrupuleusement les mesures barrières", a dit M. Mboup, spécialiste des maladies infectieuses.

Relativement préservé comme de nombreux pays d'Afrique, le Sénégal fait face à une deuxième vague de la pandémie qui met à l'épreuve le système sanitaire de ce pays jeune mais pauvre.  Il a officiellement déclaré 25.711 cas de coronavirus, dont 614 décès. 

(RE)voir : Covid-19 au Sénégal, le cri d'alarme des urgentistes

Chargement du lecteur...

Le gouvernement sénégalais a prolongé au moins jusqu'au 20 février le couvre-feu nocturne réinstauré début janvier dans deux régions, dont Dakar et Thiès.