Afrique

Denis Mukwege prix Nobel de la paix : explosion de joie en RDC

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Il était en train d'opérer quand la nouvelle est tombée : le médecin congolais Denis Mukwege est nommé prix Nobel de la paix. Une reconnaissance de son engagement pour les femmes qu'il soigne et pour celles qui travaillent à ses côtés. En République démocratique du Congo, l'annonce a été saluée par une explosion de joie.

Ce vendredi 5 octobre, les rues de Bukavu ressemblaient à un lendemain d'élection. Le Docteur Denis Mukwege élu prix Nobel de la Paix ! ​En voiture, à moto ou dans des bus bondés, des centaines de personnes ont salué la nouvelle d'un concert de coups de sifflets et cris de liesse. 

C'est en chantant que les femmes sont arrivées en masse aux abords de l'hopital Panzi pour fêter ce qui est une victoire pour elle aussi. C'est ici que Denis Mukwege a soigné des milliers de femmes, de fillettes et même de bébés. "C'est une grande joie pour moi, dit une victime. Je suis arrivée presque morte, ici. Lorsque le Dr Mukwege m'a vue, il a eu pitié de moi. Il m'a considérée comme son propre enfant, il m'a soignée. J'avais été violée."

Il est important que le monde entier sache et réalise que toutes les femmes qui traversent des conflits doivent obtenir réparation.Denis Mukwege

Réparation et reconnaissance.

Le médecin a appris en pleine opération qu'il avait recu le Prix Nobel. A la sortie du bloc, accueilli par des cris de joie, il a embrassé tous ceux qui lui ont fait une haie d'honneur. "Ce prix a une grande signification. Le monde commence à écouter les femmes. Non seulement à les écouter, mais à connaître les problèmes auxquels nous sommes confrontés... Mais comprendre nos problèmes ne suffit pas, il faut comprendre que lorsque vous commettez un crime contre qui que ce soit, ce n'est pas correct. En français, on parle de réparation. Il est important que le monde entier sache et réalise que toutes les femmes qui traversent des conflits doivent obtenir réparation."

Ses collaborateurs sont fiers de travailler à ses côtés : "C'est une personne qui a marqué la vie de toute une nation et qui nous motive pour l'avenir," dit Philippe Amani, médecin.

Le gouvernement congolais a félicité le travail humanitaire du médecin qui, lui, ne cache pas ses critiques à l'égard du pouvoir en place. Pour l'opposition, sa victoire n'est pas seulement une victoire pour les femmes, mais aussi une victoire politique, comme l'explique Hervé Soma, invité du journal international ce 5 octobre :


Denis Mukwege, lui, dédie son prix à toutes les femmes de pays meurtris.