Afrique

Direct : Emmanuel Macron au Rwanda reconnaît "des responsabilités" de la France dans le génocide de 1994

Emmanuel Macron dépose ce 27 mai une gerbe au Mémorial sur le génocide des Tutsi à Kagali.
Emmanuel Macron dépose ce 27 mai une gerbe au Mémorial sur le génocide des Tutsi à Kagali.
AP/ Muhizi Olivier
Emmanuel Macron dépose ce 27 mai une gerbe au Mémorial sur le génocide des Tutsi à Kagali.
Emmanuel Macron, ici en compagnie de Paul Kagame, est arrivé à Kigali.

Le président français Emmanuel Macron est arrivé ce jeudi au Rwanda pour une visite hautement symbolique, destinée à finaliser la réconciliation entre les deux pays. Emmanuel Macron au Rwanda a reconnu "des responsabilités" de la France dans le génocide des Tutsi de 1994. Sans formuler d'excuses au nom de la France, il a évoqué la question du pardon : "Seuls ceux qui ont traversé la nuit peuvent peut-être nous pardonner".
 

Le président français Emmanuel Macron s'est exprimé devant le Mémorial du génocide des Tutsi. Selon ses mots, il est venu "reconnaître les responsabilités" de la France dans le génocide de 1994.

"La France a fait trop longtemps prévaloir le silence sur l'examen de la vérité", a-t-il déclaré. Le président français est resté sur la ligne du rapport dirigé par l'historien français Vincent Duclert.

La France porte une lourde responsabilité dans le génocide de 1994 mais elle n'est pas coupable des crimes génocidaires selon le rapport. Plus de 800 000 personnes sont mortes durant le génocide des Tutsi.

 

 
Chargement du lecteur...
Le président français n'a pas formulé d'excuse ou de repentance de la France. "La France "n'a pas été complice" du génocide selon lui. Le président français a cependant évoqué la question du pardon. "Seuls ceux qui ont traversé la nuit peuvent peut être nous pardonner nous faire le don du pardon", a affirmé Emmanuel Macron.
 

Seuls ceux qui ont traversé la nuit peuvent peut-être nous pardonner, nous faire le don du pardon

Emmanuel Macron au Mémorial du génocide de Gisozi

Un discours favorablement accueilli par le président rwandais

Ces mots du président français ont été favorablement accueillis par le président rwandais Paul Kagame pour qui le discours d'Emmanuel Macron "avait plus de valeur que des excuses." Toujours selon le président rwandais, la reconnaissance des responsabilités françaises dans le génocide par Emmanuel Macon constitue un "acte d'un immense courage."

Le discours d'Emmanuel Macron avait plus de valeurs que des excuses

Paul Kagame, président du Rwanda

Le président d'une des plus importantes associations de soutien aux victimes du génocide des Tutsi en 1994 au Rwanda a regretté jeudi que le président français Emmanuel Macron n'ait pas présenté des excuses dans son discours sur le rôle de la France dans le génocide.

La principale association de survivants regrette "l'absence d'excuses"


"On s'attendait à ce qu'il présente clairement des excuses au nom de l'Etat français. Il ne l'a pas fait. Même demander pardon, il ne l'a pas fait", a  ainsi déclaré à l'AFP le président d'Ibuka Egide Nkuranga.

Toutefois, a-t-il ajouté, le président Macron "a vraiment essayé d'expliquer le génocide, comment ça s'est passé, ce qu'ils n'ont pas fait, leurs responsabilités (...) C'est très important, ça montre qu'il nous comprend."

Ce discours a été perçu positivement par les survivants du génocide et les familles des victimes. Ces dernières attendent que les poursuites judicaires contre les complices du génocide puissent se poursuivre notamment en France où certains se sont réfugiés comme a pu le constater notre envoyée spéciale Françoise Joly.
 

Chargement du lecteur...



Le président français Emmanuel Macron avait signé plus tôt le livre d'or du Mémorial du génocide de Gisozi à Kigali, avant de se recueillir devant les tombes où sont enterrés les restes de plus de 250.000 victimes des massacres de 1994. 

Retour sur la visite d'Emmanuel Macron au Rwanda :

Chargement du lecteur...

Retour d'un ambassadeur de France à Kigali

Emmanuel Macron a annoncé à Kigali la nomination prochaine "d'un ambassadeur de France auprès de la République du Rwanda". Une première depuis 2015.

Chargement du lecteur...

Le président français avait atterri à Kigali peu après 07H15 locales (05H15 GMT), a-t-on appris auprès de la présidence française. Françoise Joly, envoyée spéciale et directrice de l'information de TV5MONDE revient sur les enjeux de la visite présidentielle française au Rwanda. Les mots du président français sur la responsabilité de la France dans le génocide de 1994 sont "trés attendus".

Chargement du lecteur...

Pour les deux chefs d'Etat, solder le passé permettrait d'ouvrir enfin "une nouvelle page", alors qu'Emmanuel Macron souhaite voir la France peser davantage en Afrique de l'Est, essentiellement anglophone, et non plus seulement en Afrique de l'Ouest.

Chargement du lecteur...
Lire : Emmanuel Macron au Rwanda, 27 ans après le génocide des Tutsi
Lire : Rwanda : le français peut-il enrayer son déclin ?