Election présidentielle 2019 en Algérie

Des manifestants algériens dans les rues d'Alger protestent contre le gouvernement, le 4 octobre 2019.

Le pouvoir algérien a décidé d'organiser une élection présidentielle le 12 décembre 2019. Une décision toujours contestée par les Algériens. En effet, depuis février 2019, les manifestations se sont multipliées en Algérie pour réclamer le départ de l'ensemble du système. De nombreuses têtes sont déjà tombées, dont Abdelaziz Bouteflika, le président malade de 82 ans dont la candidature à un cinquième mandat avait déclenché la protestation. Le nouvel homme fort du pays continue de tenir tête aux manifestants : le chef d'état-major de l'armée Gaïd Salah. La question, à présent : un pouvoir contesté peut-il organiser une présidentielle ?

En Algérie, l’Autorité indépendante d’organisation des élections valide 5 candidatures à l’élection présidentielle du 12 décembre...
1 : 47
En Algérie, les opposants et les activistes sont emprisonnés en marge des manifestations, alors que la contestation ne faiblit pas, à l'approche de...
Un manifestant à Alger le vendredi 4 octobre 2019.
22 personnalités ont déposé leur candidature à la présidentielle algérienne du 12 décembre 2019. Les dossiers doivent encore être...
0 : 50
À moins de deux mois de l'élection présidentielle algérienne, prévue le 12 décembre, les aspirants à la magistrature suprême avaient jusqu'à ce...
Un ancien Premier ministre d'Abdelaziz Bouteflika, Abdelmadjid Tebboune, a déposé samedi, son dossier de candidature à la...
Nouveau vendredi de protestation à Alger malgré les mises en garde de l'armée. Les milliers de manifestants contestent l'élection présidentielle...
1 : 46
En Algérie, le chef de l'armée Ahmed Gaid Salah veut des élections avant la fin de l'année. Les étudiants lui ont répondu lors de leur manifestation hebdomadaire. C'est non !  
2 : 27
La sortie de crise en Algérie est toujours dans l'impasse. Les manifestations des étudiants se poursuivent ce mardi. Le général Ahmed Gaïd...

Pages