Afrique

Elections en Côte d'Ivoire : tension et soupçons de fraude

Chargement du lecteur...
©P. Randrianarimanana, A. Ageneau / TV5MONDE

Les résultats des élections locales en Côte d'Ivoire sont contestés. Des affrontements ont fait au moins deux morts dans le centre du pays. A Abidjan, l'atmosphère est tendue dans la commune du Plateau - le quartier d'affaire de la ville.
 

dans
Bloqué par la police, le cortège nocturne s'arrête, à l'entrée même du Plateau, le quartier d'affaires d'Abidjan. Au milieu de ses partisans, le candidat du PDCI Jacques Ehouo occupe la rue. 

Dans cette commune la plus riche de Côte d'Ivoire, il craint de se faire voler la victoire 
par la Commission électorale indépendante au profit de son rival Fabrice Sawegnon, membre du RHPD au pouvoir. 

"Nous avons constaté des imperfections. Nous avons constaté qu'il y avait des choses qui n'allaient pas et nous constatons que d'après les résultats que donne la CEI, c'est-à-dire officieusement, ne sont pas en notre faveur donc nous considérons qu'il y a un problème", explique Jacques Ehouo, candidat à la mairie du Plateau. 

Incidents dans le pays

Des soupçons de fraude qui exacerbent les tensions entre partisans des deux camps. Devant la porte du bureau de la CEI, les urnes ont été transférées ici pour compilation. 

Quand les premiers résultats tombent, des incidents éclatent à Diabo près de Bouaké, à Tiébissou près de Yamoussoukro. A Séguela au centre du pays deux personnes tuées.

"Il faudrait que la société civile, les institutions de médiation jouent des maintenant leur rôle en allant vers les populations, en les sensibilisant à la culture de la paix politique et la paix electorale. Et aussi en interpellant de temps à autre la classe politique ivoirienne dans toutes ses tendances ", explique Geoffroy  Julien Kouao. 

Dans le perspective de la présidentielle de 2020, de telles incidents mettent à l'épreuve la stabilité du pays surtout avec la rupture entre les deux grands partis ivoiriens RDR et PDCI au sein de la coalition du RHDP du président Ouattara.

Leur confrontation au Plateau s'achève finalement dans la retenue : le candidat du pouvoir Fabrice Sawegnon reconnaît finalement sa défaite... sur Facebook.