En Côte d'Ivoire, un nouveau Premier ministre à deux ans de la présidentielle

Le gouverneur du district d'Abidjan et ancien patron de la Commission électorale indépendante (CEI), Robert Beugré Mambé, a été nommé lundi nouveau Premier ministre de Côte d'Ivoire et devrait former un nouveau gouvernement dans la semaine, à deux ans de la prochaine présidentielle.

Image
Robert Beugré Mambé

Le nouveau Premier ministre ivoirien, Robert Beugré Mambé, nommé le lundi 16 octobre 2023.

Présidence ivoirienne
Partager1 minute de lecture

Le président Alassane Ouattara a demandé au nouveau Premier ministre de lui "proposer un nouveau gouvernement dans les meilleurs délais", a annoncé le secrétaire général de la Présidence, Abdourahmane Cissé, en lisant le décret de nomination de M. Mambé.

Robert Beugré Mambé, 71 ans, est notamment connu en Côte d'Ivoire pour avoir été président de la CEI entre 2005 et 2010, avant la grave crise post-électorale de 2010-2011.

Il avait assumé cette fonction cruciale dans un pays déchiré et avait été démis de ses fonctions quelques mois avant la présidentielle.

Cette élection avait débouché sur un affrontement entre les partisans d'Alassane Ouattara, vainqueur, et ceux du président sortant Laurent Gbagbo faisant plus de 3.000 morts.

Prédicateur protestant aux cheveux grisonnants et père de 4 enfants, Robert Beugré Mambé était depuis 2011 le gouverneur du district d'Abidjan, un poste où il a supervisé les grandes transformations de la capitale économique ivoirienne. 

Elu député en 2018, il avait été promu en 2022 au sein du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), le parti au pouvoir, devant numéro 3 de cette formation.

Né à Abiaté, près de Dabou (sud), M. Mambé incarne un visage originaire du sud du pays, comme son prédécesseur Patrick Achi, dans un RHDP qui compte une forte assise électorale dans le nord. 

Il est également un transfuge du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), ancien parti unique désormais principale formation d'opposition. 

La prochaine présidentielle est prévue fin 2025 en Côte d'Ivoire et Alassane Ouattara n'a pas encore indiqué s'il comptait ou non briguer un quatrième mandat.

En février 2022, il avait affirmé avoir une demi-douzaine de noms en tête pour sa succession éventuelle.

Le RHDP est le grand favori de cette présidentielle, notamment après son écrasante victoire aux élections locales de septembre où il a remporté 60% des communes et 80% des régions.