Afrique

Ethiopie : rapprochement historique avec l'Erythrée

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

C'est une visite historique qu'a entamé ce samedi le président érythréen Issayas Afeworki en Ethiopie, après vingt ans de conflit entre les deux pays. Une visite qui, pour les familles séparées, recèle un immense espoir, une promesse de paix.

dans

Le président de l'Erythrée  Issaias Afeworki a été accueilli à bras ouverts par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et avec tous les honneurs : garde militaire, danses traditionnelles et tapis rouge. Dans les rues bordant l'aéroport, des milliers de personnes, toutes en blanc, brandissaient les drapeaux des deux pays.

Arrivé au pouvoir il y a seulement 100 jours, le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed annonçait début juin son intention d'appliquer enfin l'accord de paix signé à Alger en 2000. Sur son compte Twitter, son chef de cabinet écrit ce samedi : "Bienvenue à la maison, président Issaias !

Il est vrai que, voici encore quelques décennies, Érythrée et Éthiopie étaient une seule et même nation. Autrefois façade maritime de l'Éthiopie avec les ports de Massawa et d'Assab, l'Érythrée a déclaré son indépendance en 1993 après avoir chassé les troupes éthiopiennes de son territoire en 1991 au terme de trois décennies de guerre. L'indépendance de l’Érythrée a privé l’Éthiopie de tout accès à la mer, la forçant à s'appuyer presque exclusivement sur Djibouti pour son commerce maritime.

RFI

Avec ce rapprochement, l'Ethiopie, deuxième pays le plus peuplé d'Afrique, retrouvera un accès direct à la Mer Rouge pour développer son commerce extérieur, ce qui devrait stimuler l'économie des deux Etats.

Communication par téléphone rétablie, liaisons aériennes qui doivent reprendre mercredi, réouverture de l'ambassade d'Erythrée à Addis Abeba... La liberté de mouvement de part et d'autre de la frontière doit permettre la réunion de deux peuples, liés par une histoire, une langue et une ethnicité communes, et de familles séparées depuis plus de vingt ans.

Amnesty International espère que cette paix retrouvée permettra à des milliers de personnes détenues dans les geoles d'Erythrée de retrouver la liberté.