Félix Tshisekedi promet de déplacer à Jérusalem l'ambassade de la RDC

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, et le Premier ministre d’Israël, Benjamin Netanyahu ont annoncé le transfert de l'ambassade de la RDC de Tel Aviv à Jérusalem. En échange le chef du gouvernement israélien s'est engagé à ouvrir une ambassade à Kinshasa.

Image
Israel RDCPr

Rencontre entre le président de la  RDC, Félix Tshisekedi et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu le 21 septembre à New York en marge de l'Assemblée générale des Nations unies.

Présidence de la RDC via Twitter
Partager1 minute de lecture

Félix Tshisekedi a promis à Benjamin Netanyahu d'installer l'ambassade de la RDC à Jérusalem dès que l'ouverture de l'ambassade d'Israël à Kinshasa sera effective.

Jusque-là, le représentant israélien responsable des relations avec la RDC est basé à Luanda, en Angola. En novembre 2022 Shimon Solomon, ancien député de la Knesset, avait présenté ses lettres de créance au président de la RDC.

Tweet URL

 

"Ces deux annonces sont une très bonne nouvelle pour les deux pays. Elles vont renforcer les relations entre les deux pays". C'est ce qu'a indiqué le Premier ministre israélien. Le président de la RDC a mis en avant le renforcement de la coopération entre les deux pays, Israël et la RDC dans le domaine de la sécurité, des infrastructures et de la cybersécurité.

Tweet URL

 

Tweet URL

 

Le président de la RDC avait soutenu le le plan de paix de l'ancien président amércain Donald Trump au Proche Orient.

Il avait annoncé sa volonté en 2020 de déménager la section économique de l'ambassade de la RDC à Jérusalem au moment ou Donald Trump annonçait que l'ambassade des États-Unis se déplaçait de Tel-Aviv à Jérusalem. Cette position était éloignée de celle de l'Union africaine plus proche du respect du droit international sur cette question.

L’annonce de la reprise des relations diplomatiques de la RDC avec Israël à un haut niveau avait été faite à Washington devant le Comité des affaires publiques israëlo-américaines (Aipac) en mars 2020 par le président de la RDC.

Le gouvernement israélien compte lui sur la RDC pour obtenir le soutien de davantage de pays africains au sein de l'ONU et de l'Union africaine.