Afrique

Football : après le sacre de la CAN 2021, quel avenir pour les Lions sénégalais ?

Des supporters attendent le retour de la délégation sénégalaise de football après leur victoire à la Coupe d'Afrique des nations (CAN),à Dakar, au Sénégal, lundi 7 février 2022.
Des supporters attendent le retour de la délégation sénégalaise de football après leur victoire à la Coupe d'Afrique des nations (CAN),à Dakar, au Sénégal, lundi 7 février 2022.
Sylvain Cherkaoui / AP

Les Lions de la Teranga règnent enfin sur l'Afrique. Ils remportent leur toute première Coupe d'Afrique des nations (CAN) contre l'Égypte (0-0, 4-2 tab) au bout d'une finale très serrée. Cette victoire intervient à un moment clé pour l’équipe qui va enchaîner avec les barrages pour le Mondial dès mars prochain. Le groupe d’Aliou Cissé est-il fin prêt à briller à l’échelle mondiale ?

Le président sénégalais Macky Sall ne cache pas sa joie. Il décrète la journée de lundi 7 février, "fériée, chômée et payée" après "la brillante victoire", selon ses termes, du Sénégal face à l’Égypte (0-0, 4-2 tab) à la Coupe d’Afrique des nations 2021 du dimanche 6 février. Il annule même la dernière étape de son séjour pour accueillir la délégation à l'aéroport militaire de Yoff à Dakar.
 
Il faut dire que cette victoire a une saveur particulière pour le peuple sénégalais. Deux fois finalistes auparavant (2002, 2019) mais jamais vainqueurs, les Lions de la Teranga s'acharnaient depuis ​des années afin de réaliser l’exploit. C’est maintenant chose faite. Aliou Cissé, qui entraîne la sélection nationale depuis 2015, en sait quelque chose. Il a eu à cœur de constituer un groupe solide, capable de se renouveler et pose ainsi les espoirs d'un avenir grandissant pour son équipe.

À (re)voir : CAN : Le Sénégal remporte la CAN pour la 1re fois, aux tirs au but aux dépens de l'Egypte
Chargement du lecteur...

Une "colonne vertébrale forte" et une jeunesse prometteuse 

L'équipe sénégalaise regorge de diamants bruts à l'image de Sadio Mané, Nampalys Mendy, Kalidou Koulibaly. Mais la clé n’est pas seulement d’avoir des individualités fortes, explique Franck Simon, rédacteur au site 2022mag.com et consultant pour Canal+ Sport, RFI radio Foot et 90 Football.  Encore faut-il que ces personnalités soient porteuses de valeurs positives et mobilisatrices pour le groupe. "C'est justement le cas des piliers de l'équipe sénégalaise", explique le consultant sportif. "Ils parlent le même langage que les remplaçants et ils ne tirent pas la couverture à eux."

À (re)lire : CAN 2021 : le Sénégal réalise son rêve et remporte sa première couronne

Cette "colonne vertébrale forte", comme l'appelle Franck Simon, ne serait rien non plus sans ses jeunes joueurs. Plusieurs d’entre eux se sont imposés dans cette compétition et forgent les espoirs d’une évolution durable pour le Sénégal. "Nampalys Mendy s’est transformé en titulaire. Pape Gueye, le joueur marseillais, a aussi surpris. En charnière centrale, Abdou Diallo a posé un axe quasiment imprenable avec Kalidou Koulibaly", détaille Franck Simon.

On peut espérer que le groupe, dans sa forme actuelle, dure au moins deux ans.Franck Simon, rédacteur au site 2022mag.com et consultant pour Canal+ Sport, RFI radio Foot et 90 Football.

Il faut dire que le renouvellement de l’équipe a toujours été dans la politique du sélectionneur sénégalais. "Quand vous regardez le groupe de 2018, 2019 et celui de 2021, 2022, il y a eu énormément de changements (…). On peut espérer que le groupe, dans sa forme actuelle, dure au moins deux ans," explique Franck Simon. "Après 2023, Aliou Cissé, s’il est encore en poste, continuera d’incorporer de nouveaux talents. Ils sont nombreux au Sénégal, en particulier dans la diaspora." La carrière du sélectionneur ne semble pas prête de s'arrêter.

Destin heureux d’Aliou Cissé

Aliou Cissé a essuyé deux grands échecs par le passé en Coupe du monde. En 2002, il était capitaine et avait manqué le dernier tir au but de la finale contre le Cameroun. Il avait également été sélectionneur lors du retour du Sénégal en 2018, où il avait vécu la frustration d'un but gag en tout début de match contre l'Algérie.

Ces défaites lui ont valu plusieurs critiques de la part des supporters sénégalais. "En conférence de presse, il était tout le temps critiqué. (…). Les joueurs ont eu une attitude très bienveillante envers lui. Ils ont cru, comme lui, qu'ils allaient gagner", rappelle Franck Simon.

Ils ont tout intérêt à conserver Aliou Cissé pour le Mondial.

Franck Simon, rédacteur à 2022mag.com et consultant pour Canal+ Sport, RFI radio Foot et90 Football

Et c'est bien ce qu'il s'est passé. La stratégie du sélectionneur et de son équipe s'est avérée payante. "Le groupe d'Aliou Cissé a su avancer avec régularité, sans être flamboyants", décrit Franck Simon. Après une telle victoire, le Sénégal aura du mal à se passer de lui sur les mondiaux. "Pour le coup, il connaît bien cette compétition aussi. Malgré ces échecs, le sélectionneur a de l'expérience et ils ont tout intérêt à conserver le même pour le mondial."

Le sélectionneur Aliou Cissé acclamé après la victoire du Sénégal à la Coupe d'Afrique des Nations 2022, au Cameroun, dimanche 6 février 2022. 
Le sélectionneur Aliou Cissé acclamé après la victoire du Sénégal à la Coupe d'Afrique des Nations 2022, au Cameroun, dimanche 6 février 2022. 
Sunday Alamba / AP

Une pression supplémentaire pour le Mondial

La CAN maintenant remportée, le monde entier attend le Sénégal au tournant sur les phases de sélection au Mondial. "Le plus dur commence", analyse Franck Simon. "Une fois que tu as gagné, il faut confirmer. On l’a vu avec l’Algérie (ndlr. éliminée en phase de poules à la CAN) et son "invincibilité" : plus les attentes sont grandes, plus la pression monte. Les joueurs peuvent même faire face à une forme de lassitude, nuisible à leur jeu."
 
Si l’équipe se qualifie, beaucoup de joueurs sénégalais vont découvrir la Coupe du monde et vont manquer de repères. "Cela peut ramener de la fraîcheur mais peut aussi être problématique", explique Franck Simon. D’autant plus que les joueurs devront se frotter à d’autres styles de jeu. "Contre les Européens, ça devrait aller car beaucoup d’entre eux sont des binationaux. Mais face aux styles sud-américains ou asiatiques, il va falloir se tester." L’Arabie saoudite de 2022 n’est pas celle de 2018.

Avant toutes choses, il faut se qualifier. Les Lions de la Teranga affronteront à nouveau les Pharaons en mars prochain dans le cadre des qualifications aux Mondiaux. Le match est déjà très attendu.

À (re)lire : Sénégal : les héros de la CAN accueillis triomphalement à Dakar