Afrique

Football : "idiot", "pas intelligent", réactions indignées après la déclaration du président du Napoli sur les joueurs africains

Le président de Naples, Aurelio de Laurentiis, tient le trophée de la Coupe d'Italie, à l'issue de la rencontre contre la Juventus, au Stade olympique de Rome, le 17 juin 2020.
Le président de Naples, Aurelio de Laurentiis, tient le trophée de la Coupe d'Italie, à l'issue de la rencontre contre la Juventus, au Stade olympique de Rome, le 17 juin 2020.
Andrew Medichini (AP)

Le président du Napoli, Aurelio de Laurentiis, est sous le feu des critiques. La semaine dernière, il a déclaré ne plus vouloir recruter de joueurs africains sauf s’ils renoncaient à disputer la Coupe d’Afrique des Nations. La Confédération africaine de football (CAF) réclame à l'UEFA l'ouverture d'une enquête disciplinaire. 

La déclaration du président du Napoli, Aurelio de Laurentiis, sur la chaîne Wall Street Italia, n’a pas fini de faire parler, surtout en Afrique. Le 2 août, ce dernier a fait savoir qu’il ne souhaitait plus recruter de joueurs africains sauf s’ils renoncent à disputer la Coupe d’Afrique des Nations.
  La Confédération africaine de football (CAN) s’est dite « consternée » par « les propos irresponsables et inacceptables ». En outre, elle exhorte l’UEFA, l’instance dirigeante du football européen à ouvrir une enquête disciplinaire. « Les commentaires de De Laurentiis sont susceptibles de tomber sous le coup de l’article 14 du règlement disciplinaire de l’UEFA. »
L’instance rappelle par la même occasion que la dernière édition, remportée par le Sénégal, a été suivi par plus de 600 millions de téléspectateurs dans plus de 160 pays du monde.

Kalidou Koulibaly et la FSF montent au créneau

Au lendemain de la déclaration du président du club, la Fifpro Africa, un syndicat de joueurs, avait déjà dénoncé « l’arrogance et le mépris d’Aurelio De Laurentiis » ainsi que son « manque de courage. »
Kalidou Koulibaly, défenseur sénégalais et récent transfuge du Napoli à Chelsea, a lui-aussi désavoué son ancien dirigeant. « Quand je jouais à Naples, je jouais aussi pour le Sénégal et j’ai gagné la CAN avec le Sénégal. C’est vrai que c’était un moment difficile pour eux quand nous sommes absents mais nous l’avons gagné et je suis vraiment heureux aujourd’hui [...] On ne peut pas parler d’une équipe nationale africaine comme ça. »
Ce Monsieur, soit il n’est pas intelligent (idiot ?), soit il est raciste. Je préfère retenir la première hypothèse par respect pour lui. Augustin Senghor, président de Fédération sénégalaise de football (FSF)

Le président de Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor, s’est lui montré moins tendre. « Ce Monsieur, soit il n’est pas intelligent (idiot ?), soit il est raciste. Je préfère retenir la première hypothèse par respect pour lui. La Coupe d’Afrique va continuer avec ses meilleurs joueurs africains et il continuera à nous appeler les AUTRES. »

Troisième du dernier championnat italien, le Napoli compte dans ses rangs trois internationaux africains, l’Algérien Adam Ounas, le Nigérian, Victor Osimhen, et le Camerounais, André-Frank Zambo-Anguissa.

(Re)voir : Football : la déclaration d'Aurelio de Laurentiis fait réagir

Chargement du lecteur...