Afrique

Football : qu'est-ce que la Super Ligue Africaine ?

Le Wydad  Athletic Club de Casablanca, champion d'Afrique en titre, est un des clubs africains qui devrait figurer dans cette nouvelle "Super league" africaine. Ici au stade Mohamed V de Casablanca, le 30 mai 2022, lors de la finale avec le club égyptien d'Al Ahly qui lui aussi devrait faire partie des heureux élus.
Le Wydad  Athletic Club de Casablanca, champion d'Afrique en titre, est un des clubs africains qui devrait figurer dans cette nouvelle "Super league" africaine. Ici au stade Mohamed V de Casablanca, le 30 mai 2022, lors de la finale avec le club égyptien d'Al Ahly qui lui aussi devrait faire partie des heureux élus.
© AP Photo/Mosa'ab Elshamy

La Confédération Africaine de Football annonce le 10 août un nouveau format de compétition continentale pour les clubs. La Super Ligue regroupera 24 clubs de 16 pays du continent à partir d'août 2023. Quels seront les grands clubs africains qui vont s'affronter dès la saison 2023 et comment se déroulera cette nouvelle compétition ?

"La Super Ligue africaine est une initiative très importante. L'un des principaux problèmes en Afrique est le financement. Notre objectif est que le football de club africain soit de classe mondiale et rivalise avec les meilleurs du monde", a déclaré le président de la CAF Patrice Motsepe.

J - 1 an pour la SuperLigue de football africain prévue de démarrer la saison prochaine en août 2023. L'annonce par la Confédération Africaine de Football (CAF) de la création de cette nouvelle compétition continentale a été faite mercredi 10 août à Arusha en Tanzanie.

Qui joue ?

La compétition sera divisée en trois groupes de huit équipes réparties géographiquement (nord, centre-ouest et sud-est). La sélection des participants sera fondée sur les résultats obtenus dans les deux compétitions annuelles de la CAF, à savoir la Ligue des champions d'Afrique et la Coupe de la CAF. On ne sait pas si ces deux compétitions seront conservées ou non.

Au total, les équipes viennent de 16 pays différents qui représentent 1 milliard de personnes, assure la CAF.

Des clubs comme le Wydad Casablanca, champion d'Afrique en titre, le Raja Casablanca (Maroc), Al Ahly, Zamalek (Égypte), l'Espérance de Tunis (Tunisie), le TP Mazembe ou Sundowns (Afrique du Sud) devraient figurer parmi les élus.

Combien de matches ?

La première saison se jouera d'août 2023 à mai 2024 et comprendra 197 matches. Les finalistes joueront 21 matches maximum.

Par ailleurs, des matchs de barrages éliminatoires se tiendront pour la relégation et la promotion.

Quel prix pour le vainqueur ?

La grande finale est présenté par la CAF comme un "Super Bowl" africain, en référence à super finale du football américain devenue un événement planétaire.

L'enjeu de la victoire en finale est réhaussé par un prix de 100 millions de dollars.

Quels objectifs ?

Selon la présentation de la compétion faite par la CAF, la Superligue a pour ambition de faire entrer le football africain dans une nouvelle ère.

Il s'agit en particulier de le rendre plus compétitif, en faire un événement sportif mondial, favoriser l'attractivité et le développement du football africain auprès des clubs, des joueurs, des supporteurs et des investisseurs, générer plus de revenus. 

Quels moyens mis en oeuvre ?

La CAF met en avant son implication dans ce projet  comme une garantie d'engagement en faveur de la bonne gouvernance et des valeurs éthiques. 

L'un des leviers importants pour atteindre ces objectifs repose sur la capacité à  attirer des grands sponsors en tant qu'investisseurs de la Super Ligue Africaine. Le clip de présentation souligne l'implication d'une équipe commerciale exclusive pour les négociations et les partenariats. Un budget de 30 millions de dollars est même annoncé pour gérer la communication.

En outre, deux fonds sont créés dans le cadre de la Super Ligue Africaine.
- Un fonds de solidarité de 54 millions de dollars qui octroiera un million de dollar à chaque fédération nationale africaine.
- Un fonds CAF de développement de 50 millions de dollars est lui dédié à l'amélioration des infrastructures, aux questions de financement de clubs, au développement des secteur des jeunes et des femmes, ainsi que de l'économie du sport.

Le soutien de la FIFA

Cette nouvelle compétition est soutenue par la FIFA, alors que début 2021 l'instance mondiale avait contré un projet du même type en Europe, qui devait rassembler douze des plus grands clubs du Vieux Continent.

"La Super Ligue est un projet passionnant et unique et nous sommes heureux d'apporter notre aide et de partager toute l'expérience que nous avons accumulé", a dit le président de la FIFA Gianni Infantino, présent lors du lancement.

Le président de la CAF Patrice Motspe et le président la FIFA Gianni Infatino tiennent le trophée de la Coupe africaine des nations 2022 après la finale entre le Sénégal et l'Égypte en février 2022 au stade Olembe de Yaoundé au Cameroun. 
Le président de la CAF Patrice Motspe et le président la FIFA Gianni Infatino tiennent le trophée de la Coupe africaine des nations 2022 après la finale entre le Sénégal et l'Égypte en février 2022 au stade Olembe de Yaoundé au Cameroun. 
© AP Photo/Sunday Alamba


Les bénéfices générés par la Super Ligue serviront à rendre le football africain plus attractif, à faire en sorte que les joueurs restent en Afrique et à améliorer la qualité des infrastructures des clubs du continent, a déclaré le président de la CAF Motsepe.
"Chacun des 24 clubs qui participeront au tournoi initial recevra une contribution annuelle de trois millions et demi de dollars pour acheter des joueurs et payer les transports", a indiqué le président de la CAF. Comme le soulignait Associated Press, l'organisation de Patrice Motsepe a perdu au moins 50 millions de dollars en 2021.

Le projet a été critiqué par le propriétaire du club sud-africain Cape Town City FC, John Comitis, qui l'a qualifié d'"idée super stupide". "La Super Ligue va tuer le football de club africain", a-t-il estimé. "On peut dire adieu aux ligues nationales".