Force de la SADC en RD Congo : trois soldats tanzaniens tués par un tir de mortier

Trois soldats tanzaniens ont été tués, et trois autres blessés, par un tir de mortier près du camp où il se trouvaient à l'est de la République démocratique du Congo. Ce sont de nouvelles pertes pour la force militaire d'Afrique australe déployée dans le Nord-Kivu aux côtés de l'armée congolaise contre le M23.

Image
Mission SADC en RDC

Photo d'archive. Des soldats sud-africains membres de la force militaire de la Communauté de Développement d'Afrique Australe (SADC) déployée à l'est de la République Démocratique du Congo pour lutter contre les groupes armées, 20 février 2024 à Goma. 

AP Photo/Moses Sawasawa
Partager1 minute de lecture

La Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) a annoncé lundi la mort de quatre de ses soldats déployés dans l'est de la République démocratique du Congo, dont trois Tanzaniens tués par un tir de mortier.

Le quatrième, de nationalité sud-africaine, est mort à l'hôpital des suites de problèmes de santé, a précisé la SADC dans un communiqué, ajoutant que trois autres soldats tanzaniens avaient été blessés.

La SADC a déployé depuis décembre dans le Nord-Kivu une force composée de soldats d'Afrique du Sud, de Tanzanie et du Malawi, pour aider les forces gouvernementales de la RDC à lutter contre les rebelles du M23 (Mouvement du 23 mars) qui, avec l'appui du Rwanda, se sont emparés de larges pans de la province.

(Re)lire La RDC compte sur la force de la SADC reprendre ses territoires occupés par le M23

Elle avait annoncé ses premières pertes le 15 février, lorsque deux soldats sud-africains avaient été tués par un tir de mortier près de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

La mission de la SADC en RDC (SAMIDRC) "a le regret d'informer le public" que trois de ses soldats tanzaniens ont été tués et trois autres blessés "lorsqu'un obus de mortier est tombé près du camp où ils se trouvaient", a-t-elle indiqué lundi.

Aucune précision n'a été fournie, par la SADC ou localement, sur les circonstances de ce tir.

La SAMIDRC annonce également "qu'un soldat sud-africain est mort alors qu'il était soigné dans un hôpital de Goma pour des problèmes de santé", ajoute le communiqué.

(Re)lire En RDC, la SADC déploie ses troues dans l'est

Dans un message adressé au cours du weekend à son personnel, la mission de l'ONU en RDC (Monusco) a décrit une situation sécuritaire "de plus en plus volatile" dans l'est de la RDC. 

Le M23 "a atteint la périphérie nord de Sake (à une vingtaine de km à l'ouest de Goma)", a précisé la mission onusienne, ajoutant que "d'autres éléments armés ont été repérés dans le parc national des Virunga et menacent de couper la route Goma-Sake".