Force régionale est-africaine : une centaine de soldats burundais déployée samedi dans l'est de la RDC

Environ 100 soldats burundais seront déployés samedi dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), en proie aux groupes armés, dans le cadre d'une force régionale est-africaine, a déclaré vendredi à l'AFP un haut gradé de l'armée burundaise. 
Image
soldats burundais
Photo d'archive. Des soldats burundais défilent lors de la fête de l'Indépendance à Bujumbura, Burundi, 1er juillet 2015.
(AP Photo/Berthier Mugiraneza)
Partager2 minutes de lecture

La province du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, est touchée par la résurgence de la rébellion du M23 ("Mouvement du 23 Mars"). Après 10 ans de sommeil, ce mouvement majoritairement tutsi a repris les armes en reprochant à Kinshasa de ne pas avoir respecté des engagements sur la démobilisation de ses combattants. Il s'est emparé depuis de vastes pans de territoire au nord et au nord-ouest de Goma.

La RDC accuse le Rwanda de soutenir cette rébellion, ce qui est corroboré par des experts de l'ONU et plusieurs pays occidentaux, bien que Kigali s'en défende.

Arrivée de 100 soldats burundais à Goma

Plusieurs initiatives diplomatiques, infructueuses jusqu'à présent, ont été lancées, notamment par l'EAC (la communauté des Etats d'Afrique de l'Est), qui a créé une force régionale censée s'assurer du retrait du M23 des positions qu'il a conquises depuis un an. Mais des manifestations ont été organisées en février à Goma pour dénoncer sa "passivité".

(Re)lire : Burundi : un sommet sur la situation sécuritaire en RDC en pleine recrudescence des violences

"Une compagnie d'environ 100 soldats prendra demain (samedi) l'avion pour Goma", la capitale provinciale du Nord-Kivu, a déclaré un haut gradé de l'armée burundaise, qui a requis l'anonymat. 

"Ils seront déployés du côté de Sake (à 20 km à l'ouest de Goma, Ndlr), Kitshanga et Kilorirwe, prochainement pour veiller au respect du cessez-le-feu entre les parties", a-t-il poursuivi.

(Re)lire : RD Congo : quelles sont les forces armées qui luttent contre le M23 ?

Kitshanga et Kilorirwe sont sous le contrôle du M23 depuis fin janvier.

Cette arrivée a été confirmée par un communiqué de l'EAC, sans donner plus de précisions sur le nombre de soldats déployés.

Nouveau calendrier de retrait de tous les groupes armés

Selon un nouveau calendrier adopté par les dirigeants d'Afrique de l'Est le 17 février, "tous les groupes armés", dont le M23, doivent se retirer d'ici le 30 mars, au terme d'un processus en trois étapes qui devait débuter le 28 février.

Malgré cette énième demande, les rebelles avancent et restent sur leurs positions dans le Rutshuru, des territoires à l'ouest et au nord de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu.

(Re)lire : RD Congo : censés préparer leur retrait, les rebelles du M23 toujours à l'offensive

Des dizaines de milliers de personnes vivent aujourd'hui dans les territoires contrôlés par la rébellion.

En novembre, des troupes kényanes avaient également été déployées dans l'est de la RDC.