Guerre en Éthiopie

Des soldats éthiopiens capturés sont alignés pendant le passage d'un convoi de rebelles tigréens qui paradent devant leurs prisonniers dans la capitale du Tigré, Mekele, 22 octobre 2021.

Un an après le début de l'offensive de l'armée éthiopienne contre la province du Tigré en novembre 2020, à l'extrême nord du pays, les rebelles du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) prennent le dessus sur les forces fédérales dans une guerre marquée par de graves exactions contre les populations civiles. Le pouvoir du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed est menacé par l'avancée des rebelles vers la capitale Addis Abeba.

Les combats font rage depuis 8 mois dans la région du Tigré. Akhberet Tadesa, 15 ans, réconfortée par sa soeur Fana, 13 ans, est en état de choc depuis qu'une bombe a explosé près de sa maison. Elle ne parvient plus à se nourrir, ni marcher, ni parler, sans aide. Hôpital Ayder de Mekele, Tigré, Ethiopie, le 6 mai 2021.
L'administration intérimaire du Tigré a quitté lundi 28 juin Mekele, la capitale de cette région du nord de l'Ethiopie où l'armée...
1 : 09
Un assassinat brutal commis dans la région du Tigré d'après Médecins Sans Frontières : "Maria, Yohannes et Tedros étaient en Éthiopie pour aider la...
1 : 07
Trois employés de l'ONG Médecins sans Frontières, une Espagnole et deux Ethiopiens, ont été tués dans une attaque dans la région du Tigré au nord de...
2 : 36
Le conflit continue de faire rage au Tigré. Mardi 22 juin, une frappe aérienne aurait fait au moins 64 morts. A Mekele, l'hôpital Ayder accueille de...
12 : 34
C'est le premier scrutin depuis l'arrivée au pouvoir d'Abiy Ahmed en 2018. Mais un cinquième du pays n'a pas pu voter, notamment dans la région du...
<p>Des employés des bureaux de vote délivrent des bulletins à Addis Abeba en Ethiopie, le 20 juin 2021. </p>
Les élections régionales et législatives du 21 juin en Ethiopie se déroulent sur fond de guerre civile et de tensions...
Des policiers éthiopiens arborant le drapeau du pays lors d'une parade à Meskel Square à Addis Abeba, samedi 19 juin 2021. Celle-ci visait à exposer le nouvel uniforme des forces de l'ordre, à exhorter les policiers à rester impartiaux et à respecter la loi au cours des élections législatives du 21 juin. 
Les Ethiopiens sont appelés aux urnes, lundi 21 juin, à l’occasion d'élections législatives très attendues et scrutées par la communauté internationale. Celles-ci interviennent au moment où le deuxième pays le plus peuplé d'Afrique est secoué par les violences notamment dans la région du Tigré, en proie à la guerre et à la famine.
1 : 07
Quelque trente-sept millions d'électeurs sont appelés aux urnes, lundi 21 juin, pour élire des députés qui désigneront le nouveau premier ministre....
1 : 40
Des dizaines de milliers d'enfants souffrant de malnutrition risquent de mourir dans la région du Tigré (Nord), désormais touchée par la famine et où...
4 : 12
L'Éthiopie vote le 21 juin prochain pour ses législatives après deux reports. Ces élections nationales se tiennent sur tout le territoire sauf dans...
5 : 06
Il y a 7 mois, l'armée fédérale éthiopienne lançait au Tigré une intervention militaire visant à déloger les autorités locales et les forces du TPLF....
2 : 10
Reportage - Depuis plus de six mois, 50 000 Éthiopiens ont fui la guerre au Tigré pour se réfugier au Soudan. Compte tenu des combats qui persistent...
Deux hommes debout sur le bord de la route en attente de transport regardent un camion détruit sur une route menant à la ville d'Abi Adi, dans la région du Tigré au nord de l'Éthiopie, le mardi 11 mai 2021.
Des personnes déplacées dans la région éthiopienne du Tigré (Nord) ont accusé des soldats "d'enlèvement, torture, et dans...

Pages