Afrique

Guerre en Ukraine : rapatriement du corps de l'étudiant prisonnier zambien recruté par Wagner

Des visiteurs dans les locaux flambant neuf du groupe Wagner à Saint-Pétersbourg, 4 novembre 2022.
Des visiteurs dans les locaux flambant neuf du groupe Wagner à Saint-Pétersbourg, 4 novembre 2022.
(AP Photo/Dmitri Lovetsky)

Le corps d'un étudiant zambien, recruté dans une prison russe avant d'être tué lors de combats en Ukraine, a été rapatrié dimanche depuis Moscou auprès des siens à Lusaka.

La dépouille de l'étudiant zambien recruté dans une prison russe par le groupe paramilitaire Wagner avant d'être tué dans des combats en Ukraine a été rapatriée dimanche 11 décembre de Russie à Lusaka, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Sur le tarmac de l'aéroport de la capitale zambienne, un corbillard blanc aux vitres ornées de petits rideaux laissait apparaître un cercueuil aux planches grossièrement clouées et frappé d'un code dessiné au marqueur noir et des lettres en alphabet cyrillique.

Lemekhani Nathan Nyirenda, 23 ans et qui purgeait une peine de prison près de Moscou, a été tué en septembre en combattant du côté de l'armée russe.

Se tenant les mains, les épaules, souvent en larmes, ses proches dont ses parents et son frère ont accueilli sa dépouille dimanche. Une chorale les accompagnait. Ensemble, ils ont entonné des chants religieux. 

La famille a refusé de s'exprimer devant la presse. Un porte-parole de la famille a indiqué que le corps doit être transporté dans une morgue pour un examen médico-légal et que la date de l'enterrement sera annoncée plus tard. 

Vendredi 9 décembre, le corps de Lemekhani était arrivé à Moscou. Le ministre zambien des Affaires étrangères, Stanley Kakubo, a eu une conversation téléphonique avec son homologue russe qui lui a déclaré que Lemekhani Nathan Nyirenda avait été gracié le 23 août pour rejoindre l'"opération militaire spéciale" en Ukraine en contrepartie d'une amnistie.

(Re)lire : Guerre en Ukraine : qu'est-il arrivé à l'étudiant zambien, prisonnier en Russie, retrouvé mort au combat ? 

La Zambie avait demandé le mois dernier des explications urgentes à la Russie sur les circonstances de sa mort. Deux semaines plus tard, le groupe paramilitaire russe Wagner reconnaissait avoir recruté le jeune homme en prison.

Nyirenda Lemekani Nathan le 22 septembre a été l'un des premiers à pénétrer dans les tranchées ennemies, faisant preuve de courage et de bravoure. Et il est mort en héros.Evgueni Prigojine, patron de la société paramilitaire russe Wagner

Le chef de Wagner Evgueni Prigojine lui-même déclare avoir discuté avec le jeune étudiant zambien détenu en prison sur ses motivations. Il en fait le récit rapporté par le service de communication de la société Konkord Group sur les réseaux sociaux le 29 novembre.

"Oui, je me souviens bien de ce gars. Je lui ai parlé dans la région de Tver et lui ai posé une question : « Pourquoi as-tu besoin de faire cette guerre ? Dans quelques années, tu pourras sortir de façon anticipée, bientôt tu seras à la maison et tu verras tes proches. Dans quel but tu pars à la guerre ? Après tout, le risque de mourir est assez élevé. Souviens-toi de ça". Et il a répondu ce que j'attendais", dit Evgueni Prigojine, qui ajoute que le jeune Zambien aurait dit : « Vous, les Russes, nous avez aidés, nous les Africains, à obtenir notre indépendance pendant de nombreuses années. Quand c'était difficile pour nous, vous nous avez tendu la main et continuez à le faire maintenant. PMC "Wagner" sauve des milliers d'Africains, et si je fais la guerre avec vous, c'est probablement moins que je ne pourrai payer pour nos dettes. Et si je reste en vie, j'apprendrai à me battre pour ma patrie. Et encore une chose, c'est un grand honneur pour moi, je ne connais Wagner que par ouïe-dire, mais je peux devenir l'un d'entre vous. ». Et Prigojine d'ajouter : "Nyirenda Lemekani Nathan, le 22 septembre, a été l'un des premiers à pénétrer dans les tranchées ennemies, faisant preuve de courage et de bravoure. Et il est mort en héros."

Etudiant zambien mort pour la Russie ?

Rien ne permet de corroborer les propos de Prigojine, qui servent la propagande russe en Afrique incarnée par le groupe Wagner. Une vidéo qui a fait le tour du monde montre Prigojine en train d'haranguer des prisonniers en Russie en vue de les recruter dans les rangs du groupe Wagner en Ukraine. Son discours cherche autant à les inciter à s'engager qu'à les dissuader de toute velléité de déserter, bien loin du récit héroïque entourant la mort de l'étudiant zambien.

"Les lois russes permettent de gracier des prisonniers dans le cadre d'opérations militaires spéciales", a expliqué le ministre zambien des Affaires étrangères. "Malheureusement, Lemekhani a été tué", a-il ajouté.

La question de l'indemnisation de la famille pour ce décès sera discutée "en temps voulu", a ajouté le ministre.

Selon la Zambie, le jeune homme étudiait l'ingénierie nucléaire à l'Institut d'ingénierie physique de Moscou. Il avait été condamné à neuf ans de prison en avril 2020 pour une affaire de drogue.