Afrique

Guinée : des jeunes font bénévolement de la prévention routière à Conakry

Chargement du lecteur...
©S. Rodier, L. Bellon, A. Bah / TV5MONDE

C'est ce qu'on appelle l'altruisme. De jeunes Guinéens sont en mission contre les accidents de la route. Moussa et ses amis ont décidé de veiller au bon respect des règles sur l'un des axes les plus fréquentés de Conakry. Ils ne sont pas payés.
Ils ne souhaitent qu'une chose : éveiller les consciences sur les risques.

L'autoroute Fidel Castro est un point noir de Conakry, un danger pour le quartier très peuplé qu'elle traverse, Dabondy 2. Une voie à sens unique depuis le nouveau plan de circulation routière : un sens le matin, l'autre sens le soir. Mais cela n'a jamais empêcher les accidents.

Alors les jeunes du quartier ont pris en main la circulation. Ils tiennent la route et bloquent les contrevenants, ceux qui veulent absolument passer dans le mauvais sens.

Et souvent comme ils disent, ce sont les corps habillés (des militaires par exemple) qui forcent le passage et créent des accidents. 

Moussa et ses camarades passent des heures sur la route. Le reste du temps, ils visitent des victimes. Ici Monsieur Camara, qui a l'épaule fracturée après un choc avec une moto  et un gendarme. Chez Madame Kourouma, c'est une histoire encore plus grave dont elle reste encore traumatisée. 

Alors pour éviter cela, depuis 5 mois, les jeunes veillent ; la police est contente comme les autorités ; qui n'ont toujours pas construit une passerelle pour protéger les passants, malgré les demandes incessantes des habitants du quartier.