Afrique

Guinée : le grand chantier contre l'insalubrité

Chargement du lecteur...

C'est une initiative qui dure depuis plus de six mois. Tous les derniers samedis du mois, opération ville propre à Conakry. La capitale guinéenne est nettoyée par la population. Il reste encore beaucoup à faire. Reportage d'Abdulrahmane Bah commenté par Simon Rodier. 

Des tas d'ordures en bord de marché, des effluves d'immondices qui gangrènent l'air ambiant... Sans côté les embouteillages créés par les montagnes de déchets. À Sonfonia, rien n'a changé depuis le début de la campagne d'assainissement. Depuis des lustres d'ailleurs. Les ordures font partie du décor, et pourrissent la vie des vendeuses. "Si on vient le matin c'est pour gagner de quoi manger le soir", explique Fatoumata Diawara, vendeuse . "Mais s'il y a des ordures, les gens ne viennent pas consommer !"

Pourtant le gouvernement veut bien faire, le ministre de la jeunesse a pris lui-même les outils dans une opération de communication et de mobilisation bien menée. "Nous sommes en train de bouger, nous regardons tous les lieux sales, nous venons les nettoyer mais aussi impliquer ceux qui habitent là", précise Mouctar Diallo, Ministre de la Jeunesse, rateau en main. "Il faut aussi faire en sorte que l'assainissement soit intégré dans les réflexes de chaque citoyens."

Dès 6 heures du matin, une fois par mois, ces jeunes désherbent, nettoient, ramassent. Pour vivre décemment tout simplement. Pour Gaspar Haba, habitant de Nongo, "que ce soit les lieux publics, les concessions, les marchés, les hôpitaux, les écoles, nous sommes prêts ce matin comme chaque dernier samedi du mois à rendre l'environnement plus agréable !"

L'ONG destin en main dénonce une opération "tape à l'oeil", sans réels investissements à long terme. "Il faut d'abord commencer par le point final. Savoir réellement si l'on a une décharge, des centres de tri, des dépotoirs... dans les communes et dans les quartiers", assène Baïlo BARRY Directeur exécutif de l'ONG DESTIN EN MAIN, qui a déjà oeuvrée dans des opérations de ramassage des déchets. "Et aujourd'hui ceux quoi ont la compétence de ces déchets là, ce sont les collectivités. Et malheureusement la mise en place de ces conseils communaux traine en longueur..."

Le ministre de la jeunesse a annoncé une professionnalisation en cours de la gestion des ordures. Il est temps : le slogan "Conakry ville propre" a plus de dix ans. Peut être autant que les tas d'ordures près du marché de Sonfonia...