Afrique

Guinée : une manifestation de l'opposition annulée, 3 nouveaux décès

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Trois nouvelles victimes dans le bras de fer entre l'opposition et le pouvoir.
La Guinée a perdu, à nouveau 3 jeunes hommes dans des heurts avec la police.
L'opposition suspend ses mobilisations. La manifestation prévu ce jeudi a été annulé.

dans
Ils étaient censés marcher sur Conakry, une nouvelle fois ce jeudi. 
Mais en lieu et place d'une manifesation, un rassemblement improvisé chez le chef file de l'opposition, Cellou Dallein Diallo.
Mais aussi une prière organisée en la mémoire des 3 jeunes tués mercredi soir en marge d'une journée ville morte.
Des jeunes qui auraient été abattus par des bérets rouges selon les proches des victimes et l'opposition. 
 
"Observons un deuil, le crime a été trop atroce, j'ai ça à l'esprit, les images que vous avez vu, on va demandé 5 jours de deuils jusqu'à lundi, nous allons demandé à tous les guinéens de se joindre à nous pour marquer leur solidarité avec les familles. Et à partir de mardi, on reprend les manifestations." explique Cellou Dallein Diallo, chef de file de l'opposition. 

Une décion prise surtout suite aux demandes pressantes des organisations de la société civile de renouer le dialogue avec le pouvoir pour stopper l'hécatombe.

"Il faut se parler, il faut s'écouter, il faut s'entendre, il n'y a pas d'exclusion, nous sommes entre nous guinéens, responsables. Ce pays a besoin de paix pour se développer et les acteurs doivent en tirer les leçons."Gouressy CONDE, président du CANEG (Convergence des Acteurs non étatiques de Guinée)

Selon le décompte de l'opposition et de la presse guinéenne , 101 manifestants ou opposants supposés auraient été abattu depuis 2011.
Ce jeudi,  dans le quartier Wanindara, un policier a été lynché par la foule lors d'une opération de maintien de l'ordre.