Afrique

Ils vont jouer leur première CAN : zoom sur 5 buteurs

L'attaquant comorien El Fardou Ben Nabouhane sous les couleurs de son club Etoile Rouge Belgrade.
L'attaquant comorien El Fardou Ben Nabouhane sous les couleurs de son club Etoile Rouge Belgrade.
(Panoramic)

Aux côtés d'éléments plus rodés, certains attaquants postulent à une place de titulaire pour leur première CAN. Qui sont ces néophytes ambitieux ? Présentations.

  • El Fardou Ben Nabouhane (Comores - Etoile Rouge Belgrade / Serbie)

Né à Mayotte, quatrième île de l'archipel des Comores restée sous le giron français, El Fardou Ben Nabouhane est l’attaquant le plus prolifique des Cœlacanthes. Formé au Havre et passé par Vannes, c’est en Grèce qu'il se révèle, avant de faire les beaux jours de l’Etoile Rouge de Belgrade, où ses statistiques ont fait de lui le meilleur buteur étranger de l'histoire du championnat serbe. « Je n’aurais jamais pensé disputer une CAN avec les Comores, c’est fantastique... J’ai trouvé des frères, je ne regrette pas mon choix », confiait-il à RFI après la qualification. Modèle de professionnalisme, le joueur de 32 ans va incarner à cette CAN les rêves de tout un peuple.
  • Ryan Mmaee (Maroc - Ferencvaros / Hongrie)

Et si Ryan Mmaee était la plus belle trouvaille de Vahid Halilhodzic ? Le sélectionneur du Maroc n'a en tout cas aucune raison de regretter d'avoir fait confiance à cet attaquant de 24 ans, passé précédemment par les sélections de jeunes de Belgique. Auteur de 4 buts et de passes décisives en 6 matchs des éliminatoires du Mondial 2022, le joueur de Ferencvaros a été l'un des grands artisans de la qualification des Lions de l'Atlas. Solide et percutant, il présente l'avantage de pouvoir être associé avec El Kaabi ou Es Nesryi, les avant-centres attitrés du Maroc.
  • Mohamed Bayo (Guinée - Clermont / France)

Grand artisan de la montée de Clermont en Ligue 1, Mohamed Bayo (23 ans) continue de survoler les débats cette saison en Ligue 1, avec 9 buts en 17 matchs. Des statistiques qui ont valu à cet attaquant puissant et efficace une première convocation avec la Guinée en mars dernier. Là encore, le binational ne déçoit pas. Le 6 octobre dernier, d'une tête au premier poteau, c'est lui qui ouvre le score contre le Soudan, lors des éliminatoires du Mondial 2022, signant ainsi son premier but international, dès sa troisième sélection. Et pas le dernier, espèrent tous les supporters guinéens.
  • Sébastien Haller (Côte d'Ivoire - Ajax Amsterdam / Pays-Bas)

Grand et puissant, doté d’un sens du but redoutable, Sébastien Haller a longtemps espéré une convocation de Didier Deschamps chez les Bleus, mais celle-ci n’est jamais arrivée. Le joueur de l’Ajax Amsterdam a senti que le moment était venu de dire oui à la Côte d’Ivoire, terre d’une partie de ses ancêtres. Son aventure a bien commencé, avec un but dès sa première apparition sous la tunique orange, face à Madagascar (2-1). Incontournable depuis, le joueur de 27 ans espère poursuivre au Cameroun sur sa lancée exceptionnelle de la Ligue des Champions (10 buts en 6 matchs de poules).
  • Kei Kamara (Sierra Leone - sans club)

C’est lui, le grand ancien, qui a envoyé son pays en phase finale pour la troisième fois de son histoire en marquant le penalty de la victoire sur le Bénin. Joueur le plus expérimenté des Leone Stars, cet attaquant puissant a construit sa carrière aux Etats-Unis, où sa famille s’était réfugiée pour fuir la guerre des diamants. Alors sociétaire du Columbus Crew, il devient en 2015 co-meilleur buteur de la saison régulière de MLS en compagnie de l'Italien Sebastian Giovinco. Sans club depuis le début du mois, il est en mission avec son équipe nationale et va disputer sa première CAN à l'âge de 37 ans.