Afrique

Jeux paralympiques de Tokyo 2020 : tableau d'honneur des médaillés africains

Le tunisien Walid Ktila, champion olympique du 100 mètres aux Jeux paralympiques de Tokyo.
Le tunisien Walid Ktila, champion olympique du 100 mètres aux Jeux paralympiques de Tokyo.
© AP Photo/Eugene Hoshiko

Les jeux paralympiques de Tokyo se referment ce dimanche. A la veille de la cloture, la Tunisie est la première nation africaine juste devant l'Algérie ! Voici notre tableau des médailles africaines aux Paralympiques !

Samedi 4 septembre

  • De l'or pour le Maroc ! Ayoub Sadni est champion olympique du 400 mètres (T47). Il empoche la 3e médaille de la journée pour le royaume. Et qui font 10 au total ! 
  • Walid Ktila, seul contre tous. Le tunisien, déjà en or au 100 mètres cette année, remporte le titre également dans le 800.
  • Azeddine Nouiri, le marocain, remporte l'argent au lancer de poids (F34). Toujours au poids mais catégorie F33, un autre marocain, Zakariae Derhem, remporte l'or. L'algérien Kamel Kardjena est en argent.
  • ​​L'argent également pour l'algérien Abdelkrim Krai au 1500m (T38). 
  • Au poids F40 Dames, deux représentantes africaines figurent sur le podium. La tunisienne Nourhein Belhaj Salem décroche l'argent. La nigériane Lauritta Onye, le bronze.
  • Une nigériane en or ! Flora Ugwunwa est championne du javelot (F54).
  • Enfin la journée est décidément fructueuse pour le Maroc puisque l'équipe de Football à 5 remporte le bronze derrière le Brésil et l'Argentine.

Jeudi 2 septembre

  • L'Algérie en force
L’athlète algérien Skander Djamil Athmanii a offert à l’Algérie une médaille d’or et un record mondial, et ce, après avoir remporté le finale de le course de 400 m. Il s'agit de sa deuxième médaille, après après sa médaille d’argent, remportée le 29 août dernier, lors de le course de 100 m.

Le marocain, mohamed amgoun obtient, lui, la médaille d’argent dans cette épreuve. 

L'algérienne Safia djelel a elle, remporté la médaille d'or au lancer de poids, dans la même journée. Elle a également battu le record mondial dans sa catégorie et permet à l'Algérie de consolider son avance, au classement des médailles, sur les autres pays africains. 

Mercredi 1 er septembre 

  • Un podium 100% africain au lancer de disque

La championne paralympique tunisienne Raoua Tlili continue à marquer l’histoire des Jeux Paralympiques de Tokyo 2020. Cinq jours après avoir remporté une médaille d’or au lancer de poids, l’athlète handisport a décroché, ce mercredi 1er septembre, une nouvelle médaille d’or au lancer de disque. 

Avec un jet de 37.91 mètres, la championne olympique de 31 ans a battu le record mondial et paralympique dans cette catégorie. Raoua Tlili a devancé les Marocaines Yousra Karim et Hayat El Garaa, respectivement médaillées d’argent et de bronze. C'est la 6e médaille d’or paralympique pour la Tunisienne durant sa carrière, après celles remportées à Pékin (2008), à Londres (2012) et à Rio (2016).

Mardi 31 août

  • Sheryl James (Afrique du Sud), en bronze au 400 mètres

L'athlète paralympique sud-africaine octroie une médaille de plus à son pays, en bronze derrière l'Ukrainienne N. Kobzar et la Chinoise F.F. Jiang qui gagne l'or.

  • Mohamed Farhat Chida, Yassine Guenichi et Rouay Jebabli (Tunisie), trois médailles d'argent en athlétisme

Yassine Guinichi aussi s'octroie une médaille d'argent, au lancer de poids (F33) cette fois. Avec son lancer de 15,12 mètres, il établit un nouveau record paralympique du continent africain.
Rouay Jebabli gagne l'argent au 1500 mètres (T12) en 3'54"55 et s'offre la première médaille olympique de sa carrière.
L'athlète Mohamed Farhat Chida remporte l'argent aux 400 mètres (T38) avec un temps de 50,33 secondes. Apportant ainsi sa 7e médaille à la Tunisie

Lundi 30 août​

  • Walid Ktila (Tunisie), champion olympique du 100 mètres
L'athlète tunisien reste le maître ! Déjà médaillé d'or en 2016 à Rio sur 100 mètres (et en argent sur 800 mètres), Walid Ktila décroche à nouveau le titre cette année. A 36 ans, celui qui est aussi champion du monde T34 sur 100, 200, 400 et 800 mètres, est une figure incontournable de l'athlétisme.
 
  • ​Folashade Oluwafemiayo et Loveline Obiji (Nigeria), respectivement en or et en argent en powerlifting

Journée faste pour les athlètes nigérianes qui continuent de dominer la discipline. Dans la catégorie -86 kg, Folashade Oluwafemiayo a décroché et battu son précédent record (150.5 kg) en soulevant 152 kg.

Chez les +86 kg, Loveline Obiji ramène la première médaille d’argent de la compétition pour le Nigeria après avoir soulevé 147 kg.

  • Louzanne Coetzee (Afrique du Sud), en argent sur 1.500 m

Sur 1.500 m T11, la Sud-Africaine Louzanne Coetzee, a non seulement battu son précédent meilleur temps mais elle a également établi un nouveau record d’Afrique dans la discipline. En terminant la course en 4min 46 sec 96, elle glane l’argent et une troisième médaille dans ces JO pour l’Afrique du Sud.

  • Nancy Chelangat Koech (Kenya) rafle le bronze sur 1.500 m

En s’adjugeant la troisième marche du podium (4min 45 sec 58), l’athlète permet au Kenya de compter une première médaille dans cette compétition. 

Dimanche 29 août

 
  • Ananias Shikongo, Namibie, une médaille d'argent en athlétisme

La première médaille namibienne est en argent. Ananias Shikongo arrive en deuxième position du 400m avec un chrono de 51,14 secondes derrière l'Espagnol Gerard Descarrega Puigdevall, qui conserve donc son titre de champion paralympique.

  • Hany Abdelhady, Égypte, une médaille de bronze en powerlifting

En parvenant à soulever 214kg, Hany Abdelhady finit sur la troisième marche du podium et offre à l'Égypte une 6e médaille paralympique. Il avait gagné l'or en 2012 aux Jeux Paralympiques de Londres et le bronze en 2016 à Rio.

  • Skander Djamil Athmani et Lynda Hamri, Algérie, une médaille d'argent et une médaille de bronze en athlétisme

Skander Djamil Athmani a couru le 100m en 10,54 secondes, un centième seulement derrière le triple champion paralympique irlandais Jason Smyth, offrant ainsi une médialle d'argent supplémentaire à son pays. Lynda Hamri, quant à elle, décroche la médaille de bronze en saut en longueur

  • Bose Omolayo, Nigeria, médaille d'or en powerlifting

La deuxième médaille d'or du Nigeria est gagnée par Bose Omolayo. Elle a également établi un record dans la catégorie femmes de moins de 79 kg en parvenant à soulever 141 kg. 

​Samedi 28 août

  • Lucy Ogechukwu Ejike et Olaitan Ibrahim, Nigeria, deux médailles de bronze en powerlifting

Médaillée d'or aux jeux de Rio en 2016, Lucy Ejike ne parvient pas à conserver son titre et se contente de la médaille de bronze en powerlifting. Sa compatriote Olaitan Ibrahim obtient sa première médaille paralympique, s'octroyant le bronze derrière l'Égyptienne Fatma Omar et la Chinoise Yujiao Tan qui devient championne paralympique.

  • David Emong, Ouganda, une médaille de bronze en athlétisme

L'Ouganda a remporté la première médaille paralympique de son histoire lors des jeux de Rio en 2016. Quatre athlètes participent aux Jeux dans la capitale japonaise et parmi eux, David Emong, qui avait remporté la médaille d'argent à Rio. Mission accomplie pour l'Ougandais qui gagne la médaille de bronze dans l'épreuve du 1500m. Offrant ainsi à son pays la deuxième médaille paralympique de son histoire.

  • Fatma Omar, Mahmoud Attia et Mohamed Elelfat, Égypte, deux médailles d'argent et une médaille de bronze en powerlifting

Mahmoud Attia gagne l'argent et parvient à soulever 191 kg. Il termine ainsi deuxième derrière le Malaisien B. Gustin qui établit un nouveau record du monde avec 228kg. Fatma Omar remporte aussi l'argent et rajoute par la même occasion une sixième médaille à son palmarès paralympique (4 médailles d'or et 2 d'argent) de powerlifting. Mohamed Elelfat offre à l'Égypte une médaille de bronze, pour un total de 5 médailles pour le pays du Maghreb dans ces Jeux Paralympiques de Tokyo.

  • Tigist Gezahagn Menigstu, Ethiopie, médaille d'or en athlétisme

La première médaille de l'Ethiopie est une médaille d'or remportée en 1500m par Tigist Gezahagn Menigstu

  • Somaya Bousaïd, Tunisie, médaille de bronze en athlétisme

La troisième médaille tunisienne est remportée par l'athlète Somaya Bousaïd aux 1500m. La championne des Jeux Paralympiques de Rio (2016) de 41 ans décroche la médaille de bronze. Elle s'incline derrière l'Éthiopienne T.G. Menigtsu et l'Américaine L. Corso.

  • Nassima Saifi et Walid Ferhah, Algérie, une médaille d'argent et une médaille de bronze en athlétisme

Nassima Saifi remporte l'argent en lancer de disque, elle ne parvient pas à garder son titre de championne paralympique de cette discipline où elle avait obtenu l'or à Rio en 2016. Walid Ferhah ferme le podium du lancer de quille avec le bronze, octroyant ainsi la 5e médaille à l'Algérie.

  • Anrune Weyers et Ntando Mahlangu, Afrique du Sud, deux médailles d'or en athlétisme
Anrune Weyers après avoir remporté la finale féminine du 400 mètres lors des Jeux Paralympiques de 2020 au stade national de Tokyo, le samedi 28 août 2021.
Anrune Weyers après avoir remporté la finale féminine du 400 mètres lors des Jeux Paralympiques de 2020 au stade national de Tokyo, le samedi 28 août 2021.
©AP Photo/Eugene Hoshiko

La Sud-Africaine Anrune Weyers (née Liebenberg) offre la première médaille d'or à son pays dans l'épreuve du 400m en 56,05 secondes. Elle fait mieux qu'à Rio en 2016 où elle avait eu l'argent. Ntando Mahlangu enchaîne quelques minutes après avec une nouvelle médaille d'or et pulvérise le record du monde de saut en longueur avec un saut de 7,17m devant l'Allemand L. Schaefer (7,12m).

Vendredi 27 août
 

  • Latifat Tijani, Nigeria, powerlifting, médaille d'or

La Nigeriane Latifat Tijani s'est octroyée l'or en powerlifting (force athlétique). Elle a soulevé 107 kg et surpasse ainsi la Chinoise Zhe Cui (102 kg). Elle offre ainsi la première médaille d'or à son pays dans ces Jeux Paralympiques de Tokyo.

  • Raoua Tlili et Ahmed Ben Moslah, Tunisie, lancer de poids, médailles d'or et d'argent
La Tunisienne Raoua Tlili au lancer du poids féminin aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020 à Tokyo, au Japon, vendredi 27 août 2021.
La Tunisienne Raoua Tlili au lancer du poids féminin aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020 à Tokyo, au Japon, vendredi 27 août 2021.
©AP Photo/Eugene Hoshiko

À 31 ans, Raoua Tlili offre, au lancer de poids la première médaille d'or à la Tunisie, et s'octroie un 5e titre de championne olympique par la même occasion. Elle a écrasé, avec 10,55m, la Colombienne Azuiza Buitrago (9,94m) et a établi un nouveau record paralympique. Son compatriote Ahmed Ben Moslah décroche l'argent dans la même discipline, offrant la deuxième médaille des Jeux Paralympiques à son pays.

  • Cherine Abdellaoui, Hocine Bettir et Mounia Gasmi, Algérie, une médaille d'or au judo et deux médailles de bronze en powerlifting et lancer de quille

En bronze lors des Jeux de Rio en 2016, Cherine Abdellaoui a pris sa revanche au judo et offre à l'Algérie sa première médaille d'or face à la Canadienne Priscilla Gagné. L'athlète Hocine Bettir rafle le bronze et offre ainsi la deuxième médaille à l'Algérie en powerlifting. La troisième médaille algérienne, en bronze, est remportée par Mounia Gasmi au lancer de quille féminin avec un lancer de 23,29m derrière la Polonaise Kozakowska et l'Ukrainienne Moskalenko.

  • Sherif Othman et Rebab Ahmed, Égypte, deux médailles d'argent en powerlifting

Les athlètes égyptiens Sherif Othman et Rebab Ahmed remportent tous les deux une médaille d'argent en powerlifting. Rebab Ahmed renouvelle la performance de Rio, où elle avait eu l'argent en 2016 dans la même discipline. Et Sherif Othman n'a pas réussi à conserver le titre olympique qu'il avait conquis en 2008 à Pékin, puis conservé à Londres (2012) et à Rio (2016).