Kenya : le président promet des mesures pour lutter contre les inondations meurtrières

Le président kényan William Ruto a promis samedi 25 novembre des mesures pour lutter contre les inondations, évoquant une "situation d'urgence". Cet événement dernières ont fait 70 morts et des dizaines de milliers de déplacés.

Image
Inondations

Des habitants aident un jeune enfant à traverser une route endommagée par les pluies d'El Niño à Tula, dans le comté de Tana River au Kenya, le samedi 25 novembre 2023.

AP Photo/Brian Inganga
Partager1 minute de lecture

La Corne de l'Afrique, qui ne s'était pas encore relevée d'une sécheresse dévastatrice qui a affecté des millions de personnes, a été récemment balayée par des pluies diluviennes liées au phénomène météorologique El Nino. Ces précipitations ont provoqué d'importantes inondations, au Kenya, en Somalie et en Éthiopie.

Après s'être entretenu avec plusieurs services d'urgence, le président kényan a annoncé la tenue lundi 27 novembre d'un Conseil des ministres pour discuter des mesures à prendre.

"Nous avons malheureusement perdu 70 personnes dans tout le pays à cause de ces pluies et environ 36 160 personnes ont été déplacées à ce stade", a-t-il déclaré, en soulignant que les services météorologiques ont prévu de nouvelles pluies.

"Nous devons par conséquence nous préparer à la situation d'urgence qui va en résulter", a-t-il ajouté.

Routes bloquées, cas de choléra, armée mobilisée

De nombreuses routes, en particulier dans le nord du Kenya, ont été emportées, bloquant les camions transportant de la nourriture, des médicaments et du carburant, a-t-il souligné.

L'armée a été mobilisée pour transporter par avion de l'aide aux communautés isolées, tandis que le gouvernement a débloqué 2,4 milliards de shillings (près de 16 millions de dollars) pour fournir de la nourriture aux personnes déplacées.

Des cas de choléra et de malaria sont apparus dans certaines zones, a-t-il mis en garde. La sécurité du Kenya a aussi été affectée, a-t-il dit, sans plus de précision.

Le président kényan a été vivement critiqué après avoir déclaré le mois dernier que le pays ne connaîtrait pas les pluies du phénomène El Nino, mais seulement de fortes pluies qui "ne seraient pas destructrices".

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et la Croix-Rouge du Kenya ont annoncé avoir lancé un appel d'urgence d'environ 20 millions de dollars pour aider à faire face à la catastrophe.