Afrique

Kenya : les islamistes Shebab revendiquent l'attaque d'un hôtel de Nairobi

Évacuations du DusitD2 à Nairobi (Kenya) après l'attaque d'un commando | 15 janvier 2019 | AP • BEN CURTIS

L'explosion s'est produite vers 12h30 T.U. Elle a visé le complexe DusitD2, un immeuble d'un quartier huppé de la capitale kényane où se trouvent des bureaux et des habitations. Cette attaque a fait 5 morts. 

Le modus operandi ressemble beaucoup à celui qu'utilisent les Shebab à Mogadiscio. L'explosion d'une bombe et dans la foulée, l'intervention d'un commando qui vient amplifier la confusion.
 
Nairobi, Kenya | 15 janvier 2019 <br />
AP • BEN CURTIS
Nairobi, Kenya | 15 janvier 2019 
AP • BEN CURTIS

Les islamistes radicaux ont d'ailleurs revendiqué la responsabilité de cette attaque dans un court message posté par leur agence de presse Shahada.
 

Dans un premier temps, un gardien de sécurité privée a indiqué qu'il s'agissait de "bandits" qu'il avait vu pénétrer dans le complexe.

Quatre bandits sortis d'un véhicule

Plusieurs voitures étaient en feu, dégageant d'épaisses fumées noires. Des témoins travaillant sur place, indiquent qu'"il y a eu une bombe et il y a beaucoup d'échange de tirs". Des tirs nourris audibles plus d'une heure après les premières détonations, selon les journalistes de l'AFP, arrivés sur les lieux.
 


Des tirs viennent de plusieurs directions à la fois...
Un employé du complexe  DusitD2

"Nous avons un incident sur Riverside Drive et les policiers ont été déployés sur place. S'il vous plaît, soyez patients", a déclaré à la presse le porte-parole de la police kényane Charles Owino.

 

Nairobi, Kenya | AP • BEN CURTIS

Des précédents meurtriers

Selon les premières indications, les membres du commando sont sortis de leur véhicule et ont poursuivi leur attaque à pied. 

La Croix-Rouge signale des blessés légers et un début de panique. De nombreuses personnes ont été vues, en train de fuir le quartier en courant.

Précédemment, le 7 août 1998, un attentat revendiqué par Al-Qaïda, contre l'ambassade américaine à Nairobi avait fait 213 morts et 5.000 blessés.
 

Nairobi, Kenya | AP • SAYYID ABDUK AZIM

Attaque de Westgate

Le 21 septembre 2013, un commando islamiste avait pris d'assaut le centre commercial Westgate à Nairobi avant d'être neutralisé après 80 heures de sièges et un bilan de 67 morts.

D'ailleurs ce lundi 14 janvier, un tribunal kényan a ordonné que trois complices présumés de ces attaque de Westgate soient prochainement jugés.
Enfin, le 2 avril 2015, un commando avait abattu de sang froid, 148 personnes dans l'université de Garissa (est) . Les victimes étaient essentiellement des étudiants.

▼ Précisions d'Élodie Cousin, correspondante TV5MONDE à Nairobi ▼

Chargement du lecteur...
Extrait du 64 Minutes | Le Monde En Français | Édition du 15 janvier 2019 | AP • BEN CURTIS


Les Shebab qui ont perdu l'essentiel de leurs bastions, ont encore la main sur de vastes zone rurales. C'est de là qu'ils organisent leurs opérations de guérilla et autres attentats-suicide contre des objectifs et des intérêts gouvernementaux, sécuritaires ou civils.