Afrique

Kenya: une députée avec un bébé obligée de quitter le Parlement

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Une députée kényane reçoit l'ordre de quitter la chambre du parlement kényan après avoir amené son bébé à la session. La politique reste une affaire d'hommes au Kenya où seulement 21 pour cent des députés sont des femmes.

Devant l'indignation de certains, le président du Parlement n'a d'autre choix que d'expulser Zuleika Hassan, une députée venue avec son bébé dans l'hémicycle.
"Honorable Zuleika, vous devez sortir de la Chambre immédiatement !" Plusieurs fois, le président du parlement la somme de quitter les lieux.

Cris, bousculades... la séance est finalement suspendue. Entourée d'autres femmes, la députée sort avec son enfant dans les bras, en chantant.

Elle s'explique : "Je n'avais jamais emmené mon bébé à la Chambre, j'ai vraiment essayé de ne pas venir avec elle mais aujourd'hui j'ai eu une urgence alors qu'est-ce que je devais faire ? Ne pas venir travailler au Parlement et manquer à mes devoirs, juste à cause d'un enfant ? Je suis donc venue avec elle. Si seulement il y avait eu une crèche dans le bâtiment, j'aurais pu y déposer mon bébé." En 2013, pourtant, une loi a été adoptée par le Parlement kenyan : la mise en place de crèches, pour encourager les femmes à s'engager en politique. Mais depuis, rien n'a été fait.

La politique est aujourd'hui encore une affaire d'hommes au Kenya.
Seuls 21% des députés sont des femmes.