L'actualité au Soudan

A Khartoum, des centaines de Soudanais descendent depuis plusieurs mois dans les rues pour protester contre le gouvernement.

Le 11 avril 2019, l'armée a destitué le président soudanais après plusieurs mois de contestation. A l'origine de la colère populaire : la hausse des prix du pain. Une colère qui a rapidement pris pour cible le chef de l'Etat au pouvoir depuis 1989 et prêt à briguer un troisième mandat en 2020. Omar el-Béchir est, depuis 2009, recherché par la Cour Pénale Internationale pour des accusations de crimes de guerres, crimes contre l'humanité et génocide dans cette région. Au terme de longues négociations, un "Conseil souverain" a été mis en place pour diriger le pays pendant un an et demi. Composé de 5 militaires et 6 civils, il est dirigé par un général. 

1 : 48
Après être arrivé au pouvoir par un coup d'Etat soutenu par les islamistes en 1989, Omar el-Béchir a imposé la loi islamique la plus stricte....
1 : 35
Dans le village de Wad Ramli, au nord de Khartoum, les crues du Nil ont provoqué de nombreuses inondations. Les habitants ont trouvé refuge dans un...
1 : 29
En première ligne du soulèvement populaire qui a fait chuter le président Omar el-Béchir, les Soudanaises poursuivent la bataille pour la parité en...
1 : 35
Le Soudan dispose désormais de son Conseil souverain. Après des semaines de négociations, un Premier ministre issu de la population civile vient...
1 : 42
Alors que s'ouvre à Khartoum le procès du président déchu Omar El-Béchir, jugé pour corruption, les Soudanais attendent le premier acte de l'accord...
1 : 30
Dimanche, les meneurs de la contestation et le Conseil national de transition sont parvenus à un accord de transition. Mais les Soudanais exigent...
2 : 17
C'est un tournant dans la crise au Soudan. Le Conseil militaire de transition et les civils ont trouvé un accord sur le partage du pouvoir. Un "Conseil souverain" sera mis en place pendant un an et demi. Il sera composé de 5 militaires et 6 civils et dirigés par un général. Les postes clés du gouvernement seront équitablement répartis et les civils seront majoritaires au parlement.
Les militaires au pouvoir au Soudan et les meneurs de la contestation ont paraphé dimanche une déclaration constitutionnelle...
Le Conseil militaire qui dirige le Soudan et les leaders de l'opposition sont parvenus à un accord sur une déclaration...
1 : 54
Des forces de sécurité soudanaise ont tué au moins 6 personnes dont 4 étudiants dans la ville d'El-Obeid, lundi 29 juillet. Depuis les écoles du pays...
1 : 44
La reprise des négociations entre pouvoir militaire et contestation, prévue ce mardi 30 juillet, s'annonce tendue. Militaires et civils peaufinent...
1 : 26
Les manifestants sont redescendus dans les rues pour crier leur colère et leur besoin de justice. Le rapport d'enquête du bureau du procureur affirme...
1 : 39
Au Soudan, des graffitis sur les murs de Khartoum. Longtemps interdits, ils essaiment désormais dans la capitale pour faire vivre la mémoire de ceux...

Pages