L'actualité au Soudan

A Khartoum, des centaines de Soudanais descendent depuis plusieurs mois dans les rues pour protester contre le gouvernement.

Le 11 avril 2019, l'armée a destitué le président soudanais après plusieurs mois de contestation. A l'origine de la colère populaire : la hausse des prix du pain. Une colère qui a rapidement pris pour cible le chef de l'Etat au pouvoir depuis 1989 et prêt à briguer un troisième mandat en 2020. Omar el-Béchir est, depuis 2009, recherché par la Cour Pénale Internationale pour des accusations de crimes de guerres, crimes contre l'humanité et génocide dans cette région. Au terme de longues négociations, un "Conseil souverain" a été mis en place pour diriger le pays pendant un an et demi. Composé de 5 militaires et 6 civils, il est dirigé par un général. 

1 : 46
Les militaires se succèdent ou démissionnent les uns après les autres au Soudan. Depuis la destitution jeudi du président Béchir, le Conseil...
1 : 16
Au Soudan, le chef du Conseil militaire de transition, qui dirigeait le pays depuis la destitution d'Omar el-Béchir, a démissionné au lendemain de sa...
Omar el-Béchir, "mis en détention dans un lieu sûr", ne sera pas livré à l'étranger. Première conférence de presse du Conseil militaire de transition...
1 : 25
L'armée a destitué, ce jeudi 11 avril, le président Omar el-Béchir placé en détention, ainsi que des cadres du régime. Un "conseil militaire de...
Le président soudanais Omar el-Béchir, au pouvoir depuis trois décennies, a été destitué par l'armée ce jeudi 11 avril. Lui-même...
1 : 05
Les Soudanais se pressent vers le QG de l'armée à Khartoum et crient déjà victoire. De sources gouvernementales, citées par Reuters, le président...
Le président soudanais Omar el-Béchir, au pouvoir depuis 1989, a été arrêté par l'armée, ce jeudi 11 avril, a déclaré le ministre de la Défense. Un conseil militaire devrait administrer le pays à la place du président destitué pendant une période transitoire de deux ans. Cette arrestation intervient après quatre mois de contestation dans le pays. 
Alaa Salah, ancienne étudiante en architecture à Khartoum, 23 ans, brandit le drapeau de son pays, le Soudan, avec le V de la victoire, car elle continue de se battre pour la démocratie et la liberté, ici lors du 3è sommet du WIA à Marrakech, le 29 juin 2019.
Elle se présente elle-même comme une héritière des "Kandaka", ces souveraines nubiennes qui régnaient avant l'ère chrétienne. Le...
1 : 45
Pour la cinquième journée consécutive, les Soudanais manifestent contre le président Omar el-Béchir, au pouvoir depuis 1989. Ils exhortent l'armée,...
1 : 38
La pression monte sur le président el-Béchir. La contestation ne faiblit pas après cinq jours d'occupation du boulevard face au QG de l'armée à...
1 : 30
A Khartoum, quatrième jour consécutif de rassemblement devant le siège de l'armée. Malgré l'intervention musclée des forces de sécurité, les...
1 : 30
A Khartoum, les manifestants ne lâchent rien. Les forces de sécurité ont de nouveau tenté de les déloger à coups de gaz lacrymogènes. Des coups de...
Des manifestants se sont réunis devant le QG de l'armée à Khartoum, au Soudan.  Les protestations durent depuis plusieurs mois et visent à destituer le président Omar el-Béchir. ©AP Photo
Quatre mois de mobilisation populaire contre le régime au Soudan. Ce jeudi, la radio et la TV d'Etat annoncent une "importante...

Pages