L'actualité au Soudan

A Khartoum, des centaines de Soudanais descendent depuis plusieurs mois dans les rues pour protester contre le gouvernement.

Le 11 avril 2019, l'armée a destitué le président soudanais après plusieurs mois de contestation. A l'origine de la colère populaire : la hausse des prix du pain. Une colère qui a rapidement pris pour cible le chef de l'Etat au pouvoir depuis 1989 et prêt à briguer un troisième mandat en 2020. Omar el-Béchir est, depuis 2009, recherché par la Cour Pénale Internationale pour des accusations de crimes de guerres, crimes contre l'humanité et génocide dans cette région. Au terme de longues négociations, un "Conseil souverain" a été mis en place pour diriger le pays pendant un an et demi. Composé de 5 militaires et 6 civils, il est dirigé par un général. 

1 : 02
Militaires et chefs de la contestation au Soudan ont repris leurs négociations-marathon sur la composition d'un futur Conseil souverain de...
Le dialogue entre militaires et civils pour trouver un accord a été brusquement interrompu ce mercredi 15 mai 2019, mais les manifestant restent très...
1 : 11
Au Soudan, la patience de l'armée au pouvoir a atteint ses limites. Elle a annoncé dans la nuit de mercredi que les négociations avec les...
1 : 46
Le Conseil militaire au pouvoir au Soudan et les représentants principaux des manifestants se sont finalement entendus sur une période de transition...
1 : 40
Le Conseil militaire au pouvoir au Soudan et des représentants des manifestants ont annoncé tôt mercredi, à l'issue de discussions marathon, un...
2 : 06
  Malgré un climat tendu, les généraux au pouvoir et les représentants de la contestation au Soudan ont repris mardi leurs discussions sur la gestion...
1 : 17
Les généraux soudanais et les représentants de la contestation populaire se sont finalement entendus autour de l'émergence d'un "Conseil souverain". Ce nouvel organe remplacera le Conseil militaire au pouvoir, l'éviction du président soudanais Omar el-Béchir le 11 avril. Les accords prévoient aussi la mise en place d'un cabinet et d'une assemblée législative. Les manifestants restent mobilisés et organisés. Leur sit-in à Khartoum n'a été finalement, que peu perturbé par le jeûne du Ramadan.
 
1 : 34
A Khartoum, ils sont toujours des milliers de manifestants à maintenir la pression pour que le conseil militaire cède le pouvoir aux civils. Tous...
1 : 22
L'ancien président du Soudan, Omar el-Béchir, sera bientôt confronté à la justice.  Les magistrats souhaitent l'interroger sur des affaires de...
2 : 00
Alors que le dialogue politique entre les manifestants et l’armée pour assurer la transition semble dans l'impasse, dans les rues de Khartoum, la...
1 : 48
Malgré l'arrestation et la destitution d'Omar El Béchir le 11 avril dernier, la contestation ne faiblit pas. Les Soudanais restent déterminés à...
1 : 45
C'est une marée humaine qui déferle sur Karthoum. Les manifestants continuent de se faire entendre pour obtenir le transfert du pouvoir à une...
1 : 30
Au Soudan, la mobilisation ne faibilit pas et agace les nouveaux dirigeants. Les meneurs de la contestation ont fixé un ultimatum au Conseil...

Pages