Afrique

L'Afrique aux JO 2020 : un bilan en deçà des attentes et quelques belles surprises

TV5MONDE

Aux Jeux olympiques de Tokyo, le continent africain a remporté 37 médailles dont 11 en or. Un bilan mitigé comparé aux JO de 2016, où l’Afrique avait réussi à remporté  5% des médailles mises en jeu, un record à ce jour. Bilan de la compétition 2020 et tour d’horizons des principaux  athlètes africains médaillés.

Le continent africain n'a pas égalé son record de 2016 à Rio mais a enregistré de belles surprises aux Jeux olympiques de Tokyo cette année. Sur 54 pays africains, 13 ont remporté une médaille olympique. 

TV5Monde 
TV5Monde 

Avec 10 médailles dont 4 en Or, le Kenya est le premier pays africain au classement de la compétition. Il occupe le 19e rang mondial. C’est moins bien qu’en 2016 où le pays empochait 13 médailles, se hissant au 13e rang du classement général. 

Cette année, parmi ses champions, un nom a particulièrement fait la Une, celui de l’athlète Eliud Kipchoge. L’homme le plus rapide du monde sur le 42 kilomètres a conservé son titre décroché cinq ans plus tôt à Rio. Kipchoge s'est imposé en solitaire en 2h 8 min 38 sec, sous 26 degrés et 80% d’humidité, dominant la course de bout en bout. À 36 ans, il est le troisième homme à gagner le marathon deux fois consécutives, depuis l'Ethiopien Abebe Bikila (1960 et 1964) et l'Allemand de l'Est Waldemar Cierpinski (1976 et 1980).

Le Kenyan Eliud Kipchoge a remporté la médaille d'or en marathon chez les hommes. <br />
AP Photo/David Goldman
Le Kenyan Eliud Kipchoge a remporté la médaille d'or en marathon chez les hommes. 
AP Photo/David Goldman

En athlétisme toujours, la Kenyane Faith Kipyegon a elle aussi conservé son titre olympique remporté à Rio sur le 1500 mètres, tout en battant au passage le dernier record du monde sur cette distance, avec un temps de 3 min 53 sec 11e. Elle s’est imposée en attaquant dans les premiers 200 mètres de la course. 

L’Égypte occupe la seconde place du podium africain avec 6 médailles, l’Ouganda la troisième, avec 4 médailles dont deux en or. 

Le pays doit sa dernière breloque à Joshua Cheptegei, détenteur du record du monde du 5000 mètres. Pour glaner son premier titre olympique, celui qui a également décroché l’argent sur 10.000m durant ces Jeux a placé une accélération à un tour de l’arrivée pour terminer en 12 min 58 sec 15e. L’athlète de 24 ans a permis à l’Ouganda de remporter sa quatrième distinction dans le tournoi.

Regarder : Chronique sport : journée en or pour le Kenya et l'Ouganda

Le Gabon a remporté sa première médaille de toute l’histoire des JO avec le taekwondoïste Anthony Obama. Il remporte l’argent dans la catégorie des plus de 80 kilos. 

Du côté du Burkina Faso aussi, le pays est à la fête, grâce à Hugues Fabrice Zango, lui aussi tout premier médaillé de l’histoire de son pays. Il a décroché une médaille de bronze au triple saut, la première de toute l’Afrique.  

Le Burkinabé Hugues Fabrice Zango a remporté la médaille de bronze en triple saut. <br />
AP Photo/Hassan Ammar
Le Burkinabé Hugues Fabrice Zango a remporté la médaille de bronze en triple saut. 
AP Photo/Hassan Ammar


Regarder : Jeux Olympiques : médaille de bronze de Zango, la fierté au Burkina Faso
 

Chargement du lecteur...


L’une des autres têtes marquantes de ces JO 2020 est le jeune nageur tunisien âgé de 18 ans, Ahmad Ayoub Hafnaoui. Il remporte à la surprise générale le 400 m nage libre, accueilli en grande pompe à son retour au pays. 

Regarder : Tunisie : retour triomphal de Tokyo du nageur Ahmad Hafnaoui
 

Chargement du lecteur...
Le Tunisien Ahmed Hafnaoui remporte à la surprise générale le 400 mètres nage libre. <br />
AP Photo/Charlie Riedel
Le Tunisien Ahmed Hafnaoui remporte à la surprise générale le 400 mètres nage libre. 
AP Photo/Charlie Riedel

Malgré une baisse des performances sportives par rapport à 2016 et aux jeux de Rio, l’Afrique a connu de belles surprises sportives à Tokyo cette année.