Afrique

L'Afrique, le continent le plus meurtrier pour les chrétiens

C'est sur le continent africain que l'ONG Portes ouvertes enregistre 97% des chrétiens tués dans le monde en 2018. 
C'est sur le continent africain que l'ONG Portes ouvertes enregistre 97% des chrétiens tués dans le monde en 2018. 
©AP Photo/ Lekan Oyekanmi

4 165 chrétiens tués en Afrique en 2018. C'est le chiffre effrayant révélé, ce mercredi 16 janvier, par l'Organisation non gouvernementale évangélique "Portes ouvertes". En tête de liste : le Nigeria, qui compte à lui seul 3 731 morts sur son sol. En quelques années, l'Afrique est devenue d'après l'ONG, "le foyer de la violence contre les chrétiens."

 

Pour la sixième année consécutive, les persécutions des chrétiens ont fortement augmenté, soit une hausse de 40 %. En 2018,  4305 chrétiens ont été assassinés à cause de leur foi, contre 3066 l'année précédente. Des chiffres qui font froid dans le dos et qui sont en dessous de la réalité. Selon l'ONG Portes ouvertes "ils ne décrivent que partiellement l'ampleur du phénomène". Pour établir son rapport, l'ONG a examiné la situation des chrétiens dans 150 pays, entre le 1 er novembre 2017 et le 31 octobre 2018. D'après l'enquête, au moins 245 millions de chrétiens sont victimes de persécutions de degré "élevés" à "extrêmes"
 
©ONG Portes ouvertes
 

97 % des chrétiens tués sur le continent africain

Violences, meurtres, discrimination, l'ONG s'inquiète notamment de la dégradation de la situation au Nigeria, avec 3731 chrétiens assassinés en 2018, contre 2000 en 2017. Ce pays, comme l'explique l'ONG, fait face à une double menace : le groupe djihadiste Boko Haram qui est "de plus en plus violent" et celle des "éleveurs Peuls, qui descendent vers le sud du pays et attaquent systématiquement les villages chrétiens".

Derrière le Nigeria, on retrouve six pays africains. 146 chrétiens tués en Centrafrique, 50 en Somalie, 43 en République démocratique du Congo, 42 au Mozambique, 31 en Ethiopie et 30 au Soudan du sud. 
 
©ONG Portes ouvertes

Eglises fermées en Algérie

Autre pays sur lequel l'ONG souhaite attirer l'attention cette année : l'Algérie qui a bondi dans le classement de l'organisation, passant de la 42 ème à la 22 ème place. Plusieurs églises protestantes ont été fermées dans l'ouest, le centre et surtout le nord du pays en Kabylie où vit la majorité des chrétiens algériens.

Selon l'ONG "depuis novembre 2017, des comités représentant les autorités algériennes visitent les églises de l'EPA (Eglise Protestante d'Algérie) sous prétexte d'inspection sanitaire, amenant la fermeture de plusieurs d'entre elles". 

Youssef Ourahmane, pasteur algérien et vice-président de l'Eglise protestante d'Algérie, qui dit avoir été visé par plusieurs tentatives d'assassinat en raison de sa religion témoigne :
 
On vit toujours dans une situation où peut-être demain les autorités viennent avec un ordre pour fermer l'église. Ils veulent nous étouffer. Nous mettre toujours dans la crainte.

Youssef Ourahmane, pasteur algérien et vice-président de l'EPA.
Entretien avec  Yousseff Ourahmane, vice-président de l'Eglise Protestante d'Algérie :
Chargement du lecteur...
©TV5MONDE

En tout, 245 millions de chrétiens sont aujourd'hui persécutés dans le monde, ce qui représente un chrétien sur 9. Une situation qui se détériore d'année en année. "La liberté religieuse n'a jamais été autant en danger sur notre planète" a déclaré Philippe Fonjallas, directeur de Portes Ouvertes Suisse.