Afrique

La famille de l'otage Sophie Pétronin interpelle Emmanuel Macron

Chargement du lecteur...
© A. Delpierre / R. Monjanel

"On ne peut pas laisser mourir quelqu'un comme ça" : le neveu d'une otage française détenue au Mali interpelle l'Elysée. Sophie Pétronin est la dernière otage française détenue dans le monde. Son neveu déplore le manque de contacts avec le gouvernement français.

"Je veux les assurer de notre inlassable volonté de la retrouver" 
 
La famille de Sophie Pétronin ne veut plus entendre cette phrase, prononcée plusieurs fois déjà par le président français Emmanuel Macron.

La barre des 600 jours de détention vient d'être franchie. Depuis le 24 décembre 2016, quelque part dans le désert malien, la Française de 75 ans lutte pour sa survie. Atteinte d'un cancer et de paludisme elle est privée des soins nécessaires.

Dans une vidéo diffusée par ses ravisseurs en juin dernier, son état de santé y apparaissait extrêmement "fragile et précaire"

L'absence d'information sur la stratégie du président français est insupportable pour sa famille. Le neveu de Sophie Pétronin ne comprend pas la fin de non-recevoir de l'Élysée, après leur différentes demandes pour être reçus.
 
S'ils comptent la laisser mourir sur place, qu'ils nous le disent ouvertement
Arnaud Granouillac, neveu de Sophie Pétronin
Si le ministère des affaires étrangères insiste de son côté sur la discrétion évidente à observer, cet appel de détresse sera-t-il entendu par l'Élysée? Bien consciente qu'Emmanuel Macron refuse de négocier avec les ravisseurs, la famille de Sophie Pétronin exige au moins du président la décence et le courage de lui dire en face.