Afrique

La prochaine Coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire décalée à janvier/février 2024

Le président de la CAF President Patrice Motsepe, ici lors de son élection le 16 mars 2021, vient d'annoncer le report de la CAN 2023 en Côte d'Ivoire pour des raisons climatiques.
Le président de la CAF President Patrice Motsepe, ici lors de son élection le 16 mars 2021, vient d'annoncer le report de la CAN 2023 en Côte d'Ivoire pour des raisons climatiques.
AP Photo/Themba Hadebe

La prochaine Coupe d’Afrique des nations, qui se tiendra en Côte d'Ivoire, aura donc lieu en janvier/février 2024 et non en juin/juillet 2023. C'est ce qu'a annoncé Patrice Motsepe, le président de la Confédération africaine de football (CAF) ce 3 juillet 2022 à Rabat. La CAF met en avant le climat pour justifier ce report à début 2024.

La compétition était prévue en juin/juillet 2023. Mais cette période correspond dans la région du golfe de Guinée à la saison des pluies.


"On ne veut pas prendre le risque d'avoir une compétition sous le déluge. Ca ne serait pas bon pour le football africain et son image",  esrime le président Motsepe lors d'une conférence de presse à Rabat, à l'issue d'une réunion du comité exécutif de la CAF.

Le mois dernier, de graves inondations provoquées par des pluies diluviennes ont fait au moins cinq morts à Abidjan. Coeur de la saison des pluies dans cette ville au climat tropical, le mois de juin est traditionnellement le plus pluvieux de l'année, avec en moyenne autour de 300 mm d'eau.

La crainte de la saison des pluies


Patrice Motsepe a tenu à affirmer que le travail de organisation ivoirienne n'était pas remis en cause. « Je dois vous dire que je suis tellement fier du bon travail réalisé par la Côte d’Ivoire, avec d’excellents progrès, a-t-il affirmé.

Patrick Achi, le Premier ministre de Côte d'Ivoire, a réagi en réaffirmant que le pays était prêt à accueillir l'Afrique en dépit de ce nouveau calendrier.
 

Avec la Coupe du monde au Qatar prévue fin 2022 (21 novembre au 18 décembre), il était impossible donc d’avancer la Coupe d’Afrique des nations à janvier-février 2023. Une décision qui remet en cause le calendrier des qualifications à cette CAN, alors que celles-ci ont déjà commencé.

Le même problème climatique se posera  pour la CAN 2025, prévue en juin/juillet en Guinée.