Afrique

Football : le 11 africain de la semaine

L'international camerounais Karl Toko Ekambi avec le ballon sous les couleurs de Lyon face à Nice, Décines, 12 février 2022. 
L'international camerounais Karl Toko Ekambi avec le ballon sous les couleurs de Lyon face à Nice, Décines, 12 février 2022. 
(AP Photo/Laurent Cipriani)

Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine du 8 au 15 février, c'est l'attaquant camerounais de Lyon Karl Toko Ekambi qui s'est illustré en marquant un but lors de la victoire de son équipe face à Nice (2-0).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Karl Toko Ekambi (Cameroun - Lyon)


Très à son avantage pendant la CAN au Cameroun, le Lyonnais Karl Toko Ekambi a poursuivi sur la même lancée samedi contre l'OGC Nice (2-0). Face à des Azuréens émoussés, la pointe de vitesse du Lion Indomptable a fait mal. Après avoir buté une première fois sur Benitez, l'ancien vainqueur du prix Marc-Vivien Foé a fait mouche avec opportunisme au second poteau suite à un centre de Ndombélé.

Après un mois, cinq buts et une médaille de bronze à la CAN, Karl Toko Ekambi signe ainsi son retour. Son entraîneur, Peter Bosz, n'a d'ailleurs pas manqué de le saluer. « Avec le retour de la CAN de Karl Toko Ekambi (...), je peux jouer avec trois attaquants alors qu’avant je ne pouvais pas. C’est ce que je veux faire », s'est félicité le technicien néerlandais.

Le 11 type africain de la semaine (4/3/3)

 
  • Gardien de but : Yassine Bounou (Maroc - FC Séville)

Désigné meilleur joueur africain de la phase aller de Liga par les internautes, Yassine Bounou a tenu à leur donner raison sur le terrain. Un match sans histoires face à Elche a permis à l'international marocain de conserver sa cage inviolée pour la onzième fois de la saison, et la deuxième depuis son retour de la CAN, quittée en quarts de finale avec les Lions de l'Atlas.
  • Latéral droit : Mohamed Dräger (Tunisie - Lucerne)

Parti se relancer cet hiver à Lucerne en Suisse, Mohamed Dräger voit sa carrière en club, enlisée du côté de Nottingham Forest, reprendre des couleurs. Buteur dès son premier match, voilà que le Germano-Tunisien s'est mué en passeur, offrant le but de la victoire sur le FC Sion au Portugais d'origine ghanéenne Asumah Abubakar. Finaliste de la Coupe Arabe et quart de finaliste de la CAN, l'ancien de Paderborn revit.
  • Défenseur central : Alexander Djiku (Ghana - Strasbourg)

Si Strasbourg est resté hermétique lors de son déplacement victorieux à Angers (0-1), Alexander Djiku n'y est pas étranger. Concentré et toujours bien placé, l'international ghanéen a défendu debout et avec beaucoup de justesse. De quoi repartir de l'avant après une première CAN difficile dans le rang des Black Stars du Ghana, éliminées piteusement au premier tour.
  • Défenseur central : Cédric Hountondji (Bénin - Clermont)

Solide dans l'ensemble, Cédric Hountondji a mis son équipe sur les bons rails lors de la première période en ouvrant le score sur corner. Une réalisation, la toute première de la saison pour l'international béninois, qui s'avèrera insuffisante pour éviter la défaite face à des Stéphanois révoltés.
  • Latéral gauche : Ramy Bensebaini (Algérie - Mönchengladbach)

Ramy Bensebaini n'a pas fait les choses à moitié face à Augsbourg (3-2). Auteur d'un match plein dans son couloir gauche, l'international algérien a d'abord été passeur décisif au terme d'une action poussée jusqu'à la ligne sur le but du 2-0, puis buteur d'un coup de tête bien placé pour le 3-1. Certaines sources anglaises annoncent l'ancien du Paradou AC sur les tablettes de Manchester United.
  • Milieu défensif : Sofyan Amrabat (Maroc - Fiorentina)

Titulaire en Serie A pour la première fois depuis près de quatre mois, Sofyan Amrabat a donné la victoire à son équipe en toute fin de rencontre. Alors qu'il ne restait qu'une minute à jouer, c'est lui qui marque le but victorieux d'une frappe des 20 mètres à ras de terre. Précédemment fautif sur l'égalisation de La Spezia, celui qui a réussi au Cameroun une belle première CAN s'est bien rattrapé.
  • Milieu défensif : Mamadou Loum (Sénégal - Alaves)

Tout juste auréolé du titre de champion d'Afrique décroché avec le Sénégal, Mamadou Loum s'est immédiatement remis dans le bain de la Liga. Prêté à Alaves par le FC Porto cette saison, l'ancien de l'US Ouakam a ouvert le score pour les siens face à Valence (2-1), d'un plat du pied consécutif à un tir repoussé par le portier adverse. Son deuxième but dans l'élite espagnole cette saison.
  • Milieu relayeur : Seko Fofana (Côte d'Ivoire - Lens)

Les superlatifs vont finir par manquer à son propos. Seko Fofana a une nouvelle fois porté le RC Lens, dimanche face à Bordeaux (3-2). Pas avares en gestes techniques inspirés, l'Ivoirien a régalé pour faire triompher son équipe. Décisif avec ce troisième but réussi après un enchaînement express, il a également fait parler ses qualités de box to box. Si son choix de ne pas aller jouer la CAN a beaucoup fait parler, son niveau avec les Sang et Or met tout le monde d'accord.
  • Ailier droit : Christopher Antwi-Adjei (Ghana - Bochum)

Titularisé sur le flanc droit de l'attaque de Bochum, Christopher Antwi-Adjei a apporté sa contribution au succès de prestige sur le Bayern Munich (4-2). Et quelle contribution ! Virevoltant et rapide, l'international ghanéen va profiter des hésitations de la défense bavaroise pour remettre les deux équipes à égalité, puis aider les siens à renverser la vapeur. Au retour des vestiaires, la VAR le privera même d'un doublé.
  • Avant-centre : Sébastien Haller (Côte d'Ivoire - Ajax Amsterdam)

Sébastien Haller a signé un triplé dimanche, lors du carton de l’Ajax face au FC Twente (5-0). L'international ivoirien totalise désormais 16 buts en 19 rencontres d'Eredivisie. Avec 28 réalisations (et 8 passes décisives) en 27 matchs toutes compétitions confondues cette saison, soit plus d'une par match, l'ancien Auxerrois carbure à un rythme impressionnant.
  • Ailier gauche : Karl Toko Ekambi (Cameroun - Lyon)

Très à son avantage pendant la CAN au Cameroun, Karl Toko Ekambi a poursuivi sur la même lancée samedi contre l'OGC Nice (2-0). Face à des Azuréens émoussés, la pointe de vitesse du Lion Indomptable a fait mal. Après avoir buté une première fois sur Benitez, l'ancien vainqueur du prix Marc-Vivien Foé a fait mouche avec opportunisme au second poteau suite à un centre de Ndombélé.