Afrique

Le Burkina Faso reprend ses relations diplomatiques avec la Chine

Chargement du lecteur...

Le Burkina Faso vient de rompre ses relations diplomatiques avec Taiwan et de rétablir des relations diplomatiques avec la Chine.

dans

C'est une nouvelle victoire pour Pékin dans sa campagne pour isoler Taïwan : après avoir rompu avec l'île rebelle il y a deux jours, le Burkina s'inscrit dans la longue liste des pays africains qui comptent bien bénéficier de la coopération avec la Chine. De son côté, Taipei dénonce la diplomatie du dollar de Pékin.

A Ouagadougou, on explique ce revirement par la volonté de défendre les intérêts commerciaux du pays : "Cette décision est guidée par la ferme volonté du gouvernement de défendre les intérêts du Burkina Faso et de son peuple dans le concert des nations et de nouer de meilleurs partenariats afin de consolider le développement socio-économique de notre pays et de faciliter les projets régionaux et sous-régionaux," explique Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso.

Car jusque-là Pékin refusait de participer à des projets de grande ampleur avec le Burkina en raison de ses liens avec l'île nationaliste e Taïwan. Selon le ministre Burkinabe des projets comme le chemin de fer Abidjan-Ouagadougou ou encore le G5 Sahel ne devrait plus connaître d'obstacles.

Pour Taïwan le vent a définitivement tourné. Après la République dominicaine en mars et le Burkina Faso aujourd'hui. Seul le petit royaume du Swatziland reste encore aujourd'hui dans son giron africain. Alors que le ministre des affaires étrangères de Taïwan vient d'annoncer en réaction sa démission, son homologue chinois ne cache pas sa prochaine cible.


La Chine et l'Afrique attendent depuis longtemps la grande réunion de famille et une photo de famille le plus tôt possible. Aujourd'hui, nous nous sommes rapprochés de l'objectif. Actuellement, il n'y a qu'un seul pays en Afrique qui n'a pas établi de relations diplomatiques avec la Chine. Nous espérons sincèrement que ce pays rejoindra notre famille d'amitié sino-africaine

Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères 

Energie, logement, éducation santé les domaines de coopération entre le Burkina et la Chine sont nombreux. Selon le ministre des Affaires étrangères Burkinabe, Pékin s'est également engagé à aider son pays à s'équiper sur le plan militaire pour faire face à la menace jihadiste.