Afrique

Le président chinois en Afrique, à la conquête de nouveaux marchés

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

La Chine est le deuxième pays partenaire du Sénégal après la France. Son président, Xi Jinping, était en visite à Dakar ce samedi 21 juillet pour y signer de nouveaux accords.
Aujourd'hui, il est au Rwanda. Suite d'une visite africaine très importante pour le président chinois...

dans
Cela faisait près de dix ans qu'un président Chinois n'était pas venu au Sénégal. Le président Macky Sall était au pied de l'avion avec tout son gouvernement pour l'accueillir. Dans les rues de la capitale sénégalaise, la liesse populaire était bien préparée : drapeaux, T-shirts... Les partisans de Macky Sall réunis pour l'occasion 
ont déployé toute la panoplie pour en mettre plein la vue au cortège chinois. 

Car cette visite n'est pas juste une démonstration d'amitié. La délégation chinoise est venue avec une cohorte d'hommes d'affaires. Et au bout de la séance de travail entre les deux présidents, plusieurs accords d'investissment ont été signés : "Le développement de la Chine va apporter plus d'opportunités à l'Afrique, et le développement de l'Afrique insufflera une nouvelle vitalité au développement de la Chine," déclare Xi Jinping, le président chinois. Des déclarations optimistes auxquelles Macky Sall fait écho : "La Chine est un partenaire majeur et fiable. A ce jour, notre coopération compte plus d'une quarantaine de projets et programmes, et autres initiatives déjà achevées, en cours, ou perspective."

La Chine est désormais le deuxième partenaire commercial du Sénégal ; le volume d'échanges entre les deux pays se monte à deux milliards de dollars. Les Chinois investissent dans des projets variés, principalement dans les infrastructures : stades, routes, hôpitaux et même une arène de lutte...

Plus que jamais les liens économiques de l'empire du milieu deviennent tentaculaires sur le continent africain. Le Président Xi Jinping est aussi attendu ce dimanche au Rwanda, avec, encore, la signature de contrats à la clé, puis il se rendra en Afrique du Sud pour un sommet des nations émergeantes.