Afrique

Les fonctionnaires dans la rue en Tunisie

Chargement du lecteur...
Les fonctionnaires tunisiens manifestent pour une augmentation des salaires.
@TV5MONDE

La grève générale de la fonction publique a été largement suivie à travers le pays. Les fonctionnaires réclament des hausses de salaire.

Une baguette de pain brandie comme une référence à la Révolution de 2011 et au capitaine "Khobza", le capitaine pain.

Avec les mêmes emblêmes et les mêmes slogans, ces Tunisiens demandent à leur gouvernement de "dégager".

"Je suis venu aujourd'hui pour manifester contre le chômage et la négligence de l'Etat vis-à-vis des jeunes. Je n'ai aucune idée d'où va notre pays ! Qu'est-ce qu'il fait au juste notre gouvernement ? On a faim !", interroge un manifestant devant le parlement à Tunis.

La majorité des fonctionnaires sont en grève dans plusieurs villes du pays. Ils réclament une augmentation pour compenser l'inflation.
 

Compenser l'inflation


Le dinar perd de sa valeur et certains accusent les institutions financières internationales d'une trop grande ingérence dans l'économie tunisienne.

Sami Tahr Secrétaire, général adjoint de l'UGTT (Union générale tunisienne du travail), explique cette mobilisation : "Nous sommes réunis pour libérer la politique tunisienne qui est dépendante des réglementations étrangères de la part de ces banques mondiales et ambassades. Elles sont en train de nous contrôler, nous voler et nous manipuler."

Cette mobilisation est la plus importante depuis le lancement en 2013 du dialogue national. Les transports ont fonctionné ce jeudi 22 novembre mais les ministères, écoles, hôpitaux et autres administrations ont été paralysés.

Les syndicats attendent désormais une réponse du gouvernement et menacent déjà d'une grève générale, qui ne se limiterait pas à la fonction publique.