Les tirailleurs sénégalais pourront percevoir le minimum vieillesse après être rentrés dans leur pays d'origine

Le ministre des Solidarités français Jean-Christophe Combe va signer prochainement un courrier autorisant les tirailleurs sénégalais à conserver le minimum vieillesse en vivant hors de France.
Image
Yoro Diao, ancien du 24e RTS (Régiment des Tirailleurs Sénégalais), qui a combattu en Indochine puis en Algérie
Yoro Diao, ancien du 24e RTS (Régiment des Tirailleurs Sénégalais), qui a combattu en Indochine puis en Algérie. À 94 ans, Yoro conserve un souvenir intact de ses années passées dans les rangs de l'armée française. Il garde en mémoire la bataille du Tonkin, la plus difficile de sa carrière militaire.

 
AFPTV
Partager2 minutes de lecture

Les derniers tirailleurs sénégalais pourront rentrer dans leur pays d'origine tout en touchant le minimum vieillesse, a-t-on appris auprès du ministère des Solidarités, qui évoque "22 cas recensés".

Si la retraite peut être perçue partout dans le monde, le versement du minimum vieillesse est conditionné au fait de vivre en France la moitié de l'année.
"Un certain nombre de personnes ont émis le souhait de repartir dans leur pays d'origine pour finir leurs jours aurès de leur famille. Nous avons cherché à savoir combien de personnes cela concernait", a indiqué le ministère.

"Tirailleurs sénégalais"
Le corps militaire des tirailleurs sénégalais existe depuis 1857. Ces soldats ne sont pas tous sénégalais, même si c’est là que le premier régiment de tirailleurs africains s’est constitué. Ils viennent des colonies françaises en Afrique de l'Ouest et centrale.

Les caisses d'allocations familiales et le secrétariat d'État aux Anciens combattants ont recensé 22 cas de tirailleurs sénégalais touchant le minimum vieillesse, précise le ministère. Le ministre des Solidarités Jean-Christophe Combe va signer prochainement un courrier les autorisant à conserver le minimum vieillesse en vivant hors de France, a-t-on précisé au ministère, qui évoque une "dérogation, une tolérance accordée dans des conditions exceptionnelles et définies".

Cela ne veut pas dire qu'ils repartiront dans leur pays d'origine, qui n'est pas nécessairement le Sénégal, note le ministère. Cette annonce coïncide avec la sortie dans les salles du film Tirailleurs, avec Omar Sy, qui raconte l'histoire de ces tirailleurs sénégalais pendant la Première Guerre mondiale.

tirailleurs le film
Les acteurs Omar Sy et Alassane Diong interprètent deux tirailleurs sénégalais pendant la Première guerre mondiale dans le film "Tirailleurs" (2022).
© Marie-Clémence David via Gaumont - France 3 Cinéma - Mille Soleils - Sypossible Africa

Créé sous le Second Empire et dissous au début des années 1960, le corps des Tirailleurs sénégalais rassemblait des militaires nés dans les anciennes colonies françaises en Afrique et enrôlés dans l'armée française.

Le terme est venu à désigner l'ensemble des soldats d'Afrique noire qui se battaient sous le drapeau français, quelle que soit leur nationalité ou pays d'origine. Ils ont participé à la Seconde Guerre mondiale et aux guerres de décolonisation, notamment en Indochine et en Algérie.