Afrique

Libye : les prix du pain grimpent en flèche

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE / Commentaire : K.G. Barzegar - Montage : M. Otmani

C'est une autre conséquence de la guerre qui sévit dans le pays. En Libye, le prix du pain a explosé. Faute de devises étrangères, le pays ne peut pas importer de blé.  Quant à l'Etat, il n'a plus de fonds pour subventionner les produits de première nécessité...

 

dans
Des petits pains ronds, des baguettes, des miches de main bien appetissantes
Mais depuis quelques jours, venir dans une boulagerie est devenu un calvaire pour les Libyens. Avec la hausse expontentielle des prix, ils n'ont pas d'autre choix que de se serrer la ceinture.
 
Avant quand je voulais faire un sandwich pour mon fils, j'utilisais un pain, mais maintenant c'est un demi-pain. Certains jours, on n'achete même pas de pain. Je ne vais pas mentir, on ne peut pas pas acheter ça. J'aimerais acheter à crédit, mais le pain, ça s'achète avec du cash. La vie est devenue vraiment difficile en Libye.Khayriya Zegheit, mère et habitante de Tripoli
Il y a deux semaines, cette boulangerie comme beaucoup d'autres a fermé ses portes. 
Le temps de faire ses comptes. A la réouverture, le prix du pain avait presque triplé.
Avant, pour un dinar, on achetait huit pains... Maintenant, ce n'est plus que trois.
 
La majorité des gens ne peuvent plus acheter du pain. Trois pains pour un dinar : pour des famille de six, sept personnes, cela revient à 10 dinars par jour. Cela veut dire que tout leur revenu quotidien est dépensé pour du pain.Fawzy Zereik, fonctionnaire et habitant de Tripoli
Avant la révolution de 2011, avec un dinar les libyens achetait non pas trois ni huit mais 40 pains...! Des prix extrêmement bas grâce à la politique de subventions de Mouammar Kadhafi. Mais depuis trois ans, faute d'argent, l'Etat ne peut plus réguler les prix...
 
Quand le gouvernement importera du blé, il pourra standardiser les prix et distribuer le blé à un prix fixe aux usines qui ne pourront plus se plaindre des coûts élevés. Cela stabilisera le prix du blé, et nous permettra de déterminer le coût de production et les marges de profit des usines.Jamal Al-Sheebany, directeur du fonds de stabilité des prix de la Libye
Mais importer du blé exige d'avoir des devises étrangères, une autre denrée rare en Libye. Alors pour l'instant, l'inflation atteint les 30%, y compris sur les produits alimentaires de base... Une situation de plus en plus intenable, dans un pays où plus d'un million de personnes ont besoin d'une aide humanitaire.