Afrique

Madagascar : jour de vote pour la présidentielle

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Près de 10 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour cette présidentielle.
Le suspense est à son comble dans cette bataille des "ex". Sur les 36 candidats en lice, trois anciens chefs d'Etat se disputent leur retour.

dans
Sur les listes : pas moins de 36 candidats. Mais seuls trois d'entre eux dominent les débats : les anciens présidents de ces dernières années.

C'est dans un bureau de vote de la capitale que le président sortant a déposé son bulletin. Lui qui a échappé à deux destitutions durant son mandat reste confiant. 

"Je suis certain qu'aujourd'hui, chacun fera un effort pour construire la paix, pour la victoire de la paix et de la démocratie et pour le respect de tout le peuple malgache." Hery Rajaonarimampianina, président sortant de Madagascar 

L'une de ses promesses de campagne : le développement. Et c'est ce qu'attendent les électeurs dans un pays où les trois-quarts de la population vit avec moins de 1 dollar 90 par jour.

"Ce qui me rend heureux c'est que la voix de la majorité dirigera le pays, pour que la vie des gens s'améliore car les Malgaches sont pauvres", explique un électeur.

En attendant le second tour

Le candidat le plus apprécié des classes modestes et des jeunes, c'est Andry Rajoel. Il a dirigé le pays de 2009 à 2014. Lui, comme l'ancien président Marc Ravalomanane, avaient été interdit de se présenter à la présidentielle de 2013 par la communauté internationale après les violences politiques de 2009.

"J'attends qu'il y ait un président élu et que la communauté internationale puisse enfin accepter que Madagascar ait un président élu et qu'il y ait une stabilité politique pour notre pays", espère un jeune électeur.

Pour éviter toute violence post-électorale, la Haute Cour constitutionnelle a exhorté les candidats à ne pas s'auto-proclamer vainqueur avant l'annonce officielle des résultats. Elle doit avoir lieu le 28 novembre prochain.