Afrique

Madagascar : le cyclone tropical Emnati frappe le sud-est de l'île

Groupe de personnes devant des maisons en ruines à l'approche du cyclone Emnati. Mananjary, Madagascar, février 2022.
Groupe de personnes devant des maisons en ruines à l'approche du cyclone Emnati. Mananjary, Madagascar, février 2022.
Viviane Rakotoarivony / ASSOCIATED PRESS

Le cyclone tropical a touché terre dans le sud-est de l'île. Son impact est encore en cours d'évaluation. Sur place, la population est encore marquée par le passage meurtrier du cyclone Batsirai, responsable de la mort d'une centaine de personnes début février. 

 Le cyclone Emnati a touché terre dans la nuit de mardi à mercredi à Madagascar. La perturbation qui est d'abord passée au large de l'île Maurice et de La Réunion dans l'océan Indien, avant d'arriver quelque peu affaiblie sur la côte orientale malgache.

À son arrivée près des côtes de Madagascar, Emnati a été enregistré avec des vents moyens à 100 km/h et des rafales de 140 km/h.  Selon les prévisions, le cyclone devrait quitter l'île par le canal du Mozambique dès cette nuit.

Près de 40 000 personnes déplacées

Mardi 22 février, Emnati traversait l'océan Indien. Les agences de l'ONU ont alors affirmé à Genève qu'elles s'attendaient à un phénomène "large et dangereux" qui pourrait "faire des dégâts considérables". En réponse à ces inquiétudes, le programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué se préparer "au pire".

"Son impact est encore en cours dévaluation", a fait savoir ce mercredi l'UNICEF à Madagascar, quelques heures après le pic du cyclone.  L'agence des Nations Unies pour l'éducation a rappelé que ses équipes étaient mobilisées sur place pour "aider les personnes touchées".
Selon les premières informations fournies par les Nations Unies à Madagascar, 37 386 personnes ont été déplacées avant l'arrivée du cyclone. Le cyclone devrait quitter la grande île de l'océan Indien par le sud, à l'état de tempête tropicale.

Trois semaines après Batsirai

Lors des précédentes intempéries, de nombreux Malgaches avaient lesté leurs toits en tôle avec des sacs de terre et stocké de la nourriture. Des intempéries semblables à celles qui ont suivies le passage du cyclone Batsirai. Début février, la dépression tropicale a fait au moins 121 morts, détruit des milliers de maisons et dévasté des récoltes. À ce jour, des milliers de personnes sont toujours sans toit à Madagascar.
 
Chargement du lecteur...
 Le Fonds central de l'ONU pour la réponse aux urgence a également provisionné 2,5 millions de dollars pour augmenter l'aide alimentaire et financière à Madagascar. Ce fonds exceptionnel d'aide doit aussi permettre aux autorités malgaches de fournir de un hébergement d'urgence aux sinistrés, des abris et des équipements domestiques et de purification de l'eau. 

En janvier, la tempête tropicale Ana avait tué une centaine de personnes à Madagascar, au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe. Une dizaine de tempêtes ou cyclones traversent chaque année le sud-ouest de l'océan Indien pendant la saison cyclonique, qui s'étend de novembre à avril.