Mali : le capitaine de la sélection malienne, Hamari Traoré, suspendu pour "manquement à l'honneur"

La Fédération malienne de football a décidé de suspendre de toutes les sélections le capitaine des Aigles, Hamari Traoré, après la publication d'une lettre critiquant durement la gestion du football national.

Image
Hamari Traore du Mali en action lors du match de football des huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des Nations entre le Mali et le Burkina Faso, au stade Amadou Gon Coulibaly à Korhogo, Côte d'Ivoire, mardi 30 janvier 2024.

Hamari Traoré lors de la rencontre pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des Nations entre le Mali et le Burkina Faso, le 30 janvier 2024. 

Themba Hadebe (AP)
Partager1 minute de lecture

Laborieuse sur le terrain, nerveuse en coulisses. La sélection malienne traverse une période tumultueuse ces derniers mois. Défaits en quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations, quatrième de leur groupe de qualifications pour le prochain Mondial, les Aigles se rebiffent contre leurs instances dirigeantes. 

Mardi 2 juillet, la Fédération malienne de football (Femafoot) a fait savoir qu’elle a décidé de sanctionner le capitaine de l’équipe nationale, Hamari Traoré, "pour manquement à l'honneur et à la dignité, incitation et fronde contre l'équipe nationale et le football malien." Le comité exécutif de l’organisation a prononcé la suspension le 27 juin dernier. Convoqué par la commission disciplinaire, l’intéressé n’a pas donné suite. 

(Re)lire Football : pourquoi les Aigles du Mali menacent de boycotter la sélection

Selon un responsable sous couvert de l’anonymat, la mesure a été prononcée "à titre conservatoire" en attendant que la procédure soit transmise à la commission de discipline.

Menaces de boycott

Le 21 juin, plusieurs internationaux, dont Hamari Traoré, ont publié une lettre déplorant le manque de résultats depuis plusieurs années. Ils y pointent "la mauvaise gestion" de leurs dirigeants et leur manque de professionnalisme. Adressé aux supporteurs, le courrier appelle à "cesser de cacher la réalité et à se poser les bonnes questions pour espérer changer les choses […] Nous appelons les cadres de la fédération à prendre urgemment leurs responsabilités."

Tweet URL

La latéral de la Real Sociedad, tout comme les attaquants de l’Atalanta Bergame et de l’AJ Auxerre, respectivement El Bilal Touré et Lassine Sinayoko se réservent le droit "de ne pas honorer la sélection et de ne pas participer aux prochains matchs de qualification si la situation reste inchangée."

Les Maliens restent sur un résultat nul (0-0) à Madagascar, malgré leur supériorité numérique une grande partie du match. Le 13 juin, la fédération a limogé l'entraîneur national, Eric Sékou Chelle.

Tweet URL