Mali : le ministre de la Défense mauritanien à Bamako sur fond de tensions diplomatiques

Le ministre de la Défense mauritanien a été reçu samedi par le chef de la junte malienne à Bamako sur fond de vives tensions diplomatiques entre les deux pays, ont annoncé la présidence malienne et la diplomatie mauritanienne.

Image
Mauritanie Mali tensions

À Nouakchott, en Mauritanie, certains avaient dénoncé des violences commises par les forces maliennes contre des ressortissants mauritaniens. Capture d'écran TV5Monde. 

Partager1 minute de lecture

La veille, le chef de la diplomatie mauritanienne avait convoqué l'ambassadeur du Mali accrédité à Nouakchott "pour l'informer de sa protestation contre les attaques répétées contre des citoyens mauritaniens innocents et sans défense à l'intérieur du territoire malien", dit un communiqué du ministère des Affaires étrangères mauritanien, sans donner plus de détails.

"Cette situation inacceptable perdure malgré les avertissements que notre pays a lancés à l'occasion d'incidents similaires, fondés sur le principe du maintien du bon voisinage et des relations étroites entre les peuples mauritanien et malien et des intérêts communs entre les deux pays", poursuit-il.

Dans ce contexte, le ministre de la Défense s'est rendu à Bamako pour obtenir des explications.

(Re)voir → Mali / Mauritanie : les deux pays veulent s'expliquer après les "disparitions"

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Après avoir elle-même fait les frais de la poussée jihadiste, la Mauritanie, vaste pays majoritairement désertique de 4,5 millions d'habitants, n'a plus connu d'attaque depuis 2011 alors que le jihadisme se propageait ailleurs au Sahel.

Le Mali est pour sa part confronté au jihadisme et plongé dans une profonde crise multidimensionnelle depuis 2012. Il a rompu l'alliance avec la France et ses partenaires européens en 2022 et s'est tourné militairement et politiquement vers la Russie.

Il y a environ deux semaines, la Mauritanie avait accusé l'armée malienne et ses alliés russes d'avoir poursuivi en territoire mauritanien des hommes armés. Bamako avait dépêché à Nouakchott une délégation de haut niveau pour tenter de calmer le jeu.

"Plusieurs de nos compatriotes civils ont été tués par l'armée malienne et des combattants du groupe Wagner dans des campements mauritaniens à la frontière. Nous avons envoyé des preuves à Bamako", a déclaré à l'AFP une source sécuritaire mauritanienne présente à la frontière entre les deux pays.

(Re)voir → Sahel : la Mauritanie accuse l'armée malienne de crimes contre ses ressortissants

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Selon le communiqué de la présidence malienne, le chef de la junte au pouvoir depuis 2020, Assimi Goïta, a reçu le ministre de la Défense mauritanien Hanana Ould Sidi, porteur d'un message du président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Lors de cette audience, le ministre Ould Sidi a évoqué "les relations fraternelles et historiques unissant les deux pays, soulignant que la préservation et le renforcement de ces liens distinctifs sont une responsabilité collective", dit le communiqué, qui affirme que cette rencontre marque "une étape significative dans la consolidation des relations bilatérales entre le Mali et la Mauritanie".