Afrique

Mali : une Cour ouest-africaine ordonne la suspension de sanctions contre Bamako

Chargement du lecteur...
Images du president Goodluck Jonathan, représentant de la Cédéao, à son arrivée à Bamako.

La Cour de justice de l'Union économique et monétaire ouest-africaine a ordonné jeudi la suspension de sanctions prises en janvier par l'Uémoa contre le Mali en raison du retard pris dans un retour des civils au pouvoir.

Les dirigeants des pays de l'Uémoa avaient décidé le 9 janvier de sanctionner durement le projet politique  des colonels au pouvoir à Bamako depuis 2020 de se maintenir encore jusqu'à cinq ans de plus à la tête de l'Etat, alors qu'ils s'étaient initialement engagés à organiser en février 2022 des élections qui auraient ramené les civils à la direction de ce pays pris dans la tourmente sécuritaire et politique depuis 2012.

Mali : la Cour de justice de l'Uémoa suspend les sanctions économiques 

Chargement du lecteur...

Les sanctions avaient été endossées le même jour par une organisation régionale plus large, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Celle-ci a depuis fermé les frontières avec le Mali au sein de l'espace régional et suspendu les échanges financiers et commerciaux autres que de produits de première nécessité.

Les conséquences de la décision de la Cour de justice de l'Uémoa sur les sanctions de la Cédéao étaient peu claires dans un premier temps. La Cour de justice a ordonné la suspension la veille d'un nouveau sommet extraordinaire de la Cédéao vendredi au Ghana.