Afrique

Maroc : une émotion internationale autour de la tragédie du petit Rayan

Au Maroc, une famille regarde le sauvetage du petit Rayan en direct. 
Au Maroc, une famille regarde le sauvetage du petit Rayan en direct. 
Mosa'ab Elshamy / ASSOCIATED PRESS

Coincé pendant plusieurs jours au fond d'un puits, le petit Rayan n'a pas survécu. En hommage au petit garçon de 5 ans, les messages ont afflué sur les réseaux sociaux en provenance du monde entier. 

Du Maghreb jusqu'en Irak, au Yémen, en France ou aux Etats-Unis, dans toutes les langues. Plusieurs centaines de milliers de messages ont été postés sur les réseaux sociaux en hommage au petit Rayan, ce garçon de 5 ans tombé dans un puits à Bad Berred au Maroc, que les secours ont tenté de sauver pendant plusieurs jours en vain. 

Au lendemain de la découverte du corps sans vie du petit Rayan, malgré cinq jours d'efforts acharnés des sauveteurs suivis en direct dans le monde entier, l'émotion est grande. 

(Re)lire : Maroc : le petit Rayan, tombé dans un puits, est mort

Chargement du lecteur...

Une mobilisation totale

Pendant que les secouristes et les ingénieurs mobilisés pour secourir le garçonnet  s'affairaient, des milliers de sympathisants avaient accouru en signe de solidarité et campé sur place, dans cette zone montagneuse du Rif au Maroc, à près de 700 mètres d'altitude.
 

Des barrières métalliques avaient dû être disposées vendredi pour contenir la foule, encadrée aussi par un important disposif des forces auxiliaires. À l'approche du dénouement, les curieux scandaient régulièrement des "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand) ou entonnaient des chants religieux.

Suite au tragique accident qui a coûté la vie à l'enfant Rayan Oram, Sa Majesté le roi Mohammed VI a appelé les parents du défunt, décédé après être tombé dans un puits

Cabinet royal du Maroc

Devant le tunnel, des applaudissements nourris saluaient chaque apparition des foreurs, dont le bénévole Ali Sahraoui qui a creusé avec ses mains dans les derniers mètres. Ce cinquantenaire est devenu un "héros" sur les réseaux sociaux. Encore plein d'espoir, le père de Rayan avait remercié vendredi soir à la télévision "toutes les personnes mobilisées et celles qui nous soutiennent au Maroc et ailleurs."

Le roi du Maroc présente ses condoléances à la famille 

À la suite du décès du petit Rayan, les messages de condoléances affluent de partout. "Le courage de Rayan restera dans nos mémoires et continuera de nous inspirer. Le dévouement du peuple marocain et des secouristes également", a écrit l'international algérien du Milan AC Ismaël Bennacer, dans un tweet accompagné du dessin d'un enfant s'élevant dans le ciel accroché à un ballon en forme de coeur aux couleurs du Maroc.

Signe de la forte émotion provoquée par le drame, c'est le cabinet royal qui a annoncé samedi en fin de soirée le décès de l'enfant de cinq ans. "Suite au tragique accident qui a coûté la vie à l'enfant Rayan Oram, Sa Majesté le roi Mohammed VI a appelé les parents du défunt, décédé après être tombé dans un puits", a-t-il fait savoir dans un communiqué.

Le président français Emmanuel Macron a, de son côté, témoigné sur Facebook : "à la famille du petit Rayan et au peuple marocain que nous partageons leur peine".