Afrique

Maroc : une nouvelle Constitution controversée

Difficile d'imaginer que le discours du roi du Maroc a comblé les attentes des manifestants qui se rassemblement régulièrement depuis le mois de février. Mohammed VI, qui a présenté une série de réformes constitutionnelles le 17 juin, donne plus de pouvoirs au Premier ministre mais il reste le chef de l'Etat et le commandeur des croyants

dans
Chargement du lecteur...